Un dangereux pédophile encore en cavale

Gérald Genest est considéré comme «un délinquant sexuel...

Agrandir

Gérald Genest est considéré comme «un délinquant sexuel à risque élevé de récidive».

Partager

(Trois-Rivières) Le pédophile originaire du secteur Cap-de-la-Madeleine, Gérald Genest, est activement recherché par la GRC, depuis le 19 novembre dernier. Il a négligé de se rapporter pendant qu'il bénéficiait d'une libération conditionnelle.

Genest, qui n'en est pas à sa première cavale, est considéré comme «un délinquant sexuel à risque élevé de récidive». Il avait d'ailleurs été déclaré délinquant sexuel à contrôler par le juge Guy Lambert, en octobre 2005, à Trois-Rivières, après avoir commis diverses infractions de nature sexuelle.

«Il a un très lourd passé concernant des contacts sexuels avec des enfants. Il faut absolument le retrouver rapidement. Il est très dangereux», affirme le gendarme Érique Gasse, du bureau des communications de la GRC.

Genest fait l'objet d'une ordonnance de surveillance longue durée pour une période de cinq ans. Il est maintenant sous le coup d'un mandat d'arrestation pancanadien. Bien que l'ordonnance aurait dû prendre fin le 4 octobre, elle est toujours valide en raison de sous-peines auxquelles Genest a été condamnées pour ne pas avoir respecté ses conditions, comme lorsqu'il a été arrêté en République dominicaine en avril 2011.

Son dossier criminel est très bien garni avec des infractions comme agressions sexuelles et contacts sexuels sur des enfants ainsi que voies de fait sur un agent de la paix. Ce n'est pas la première fois que la GRC et le Service correctionnel du Canada sont à ses trousses. Il a même été arrêté en avril 2011 en République dominicaine alors qu'il était en liberté illégale. Environ un mois plus tôt, il avait fui sa maison de transition pour se réfugier à l'étranger.

En 1993, il avait été condamné à deux ans moins un jour de prison pour agression sexuelle. En décembre 2002, il a été condamné à six mois de prison pour des attouchements sur des jeunes qu'il invitait à son domicile du secteur Cap-de-la-Madeleine. Il leur permettait de boire de la bière et de fumer du cannabis. En 2004, il avait été accusé d'avoir fait des attouchements à un garçon dans les douches de la piscine de l'île Saint-Quentin. En juillet 2009, il avait été filmé dans un parc de Québec où se trouvaient des enfants alors qu'il lui était interdit de fréquenter de pareils endroits. Il avait alors écopé de 15 mois de détention.

Le multirécidiviste est aussi connu sous les noms d'emprunt de Gérald Bernard Genest et Émile Genest. Il mesure 1,75 m (5'9'') et pèse 135 kg (297 lbs). Il a les cheveux bruns et les yeux bruns. Il arbore une barbiche (bouc) ainsi que des cicatrices sur le nez et dans le dos.

Les policiers invitent la population à communiquer avec la GRC au 1 800 771-5401, avec Info-Crime Québec au 1 800 711-1800 ou encore en composant le 911 pour transmettre toute information sur cet individu.

Avec la collaboration de Mathieu Lamothe

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer