Tuée par son lit escamotable

Une résidente des Jardins du Campanile est décédée... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Une résidente des Jardins du Campanile est décédée après être demeurée coincée plusieurs heures entre son lit escamotable et le mur de sa chambre.

Photo: Sylvain Mayer

Partager

Sur le même thème

(Shawinigan) Une résidente de 86 ans des Jardins du Campanile a connu une fin tragique le week-end dernier à Shawinigan alors qu'elle est décédée après être demeurée coincée plusieurs heures entre son lit escamotable et le mur de sa chambre.

Comme à l'habitude, l'octogénaire est rentrée à sa chambre pour se coucher, samedi soir. Alors qu'elle était étendue, le lit aurait basculé pour l'emprisonner contre le mur. Le lendemain après-midi, inquiets de ne pas avoir de nouvelles de leur voisine depuis déjà plusieurs heures, des résidents se sont rendus à sa chambre pour la voir. Comme elle ne répondait pas à la porte, ils ont alerté la direction de l'établissement et c'est à ce moment que des employés ont fait la triste découverte.

Évidemment, la nouvelle a ébranlé les résidents de l'endroit comme l'explique la directrice générale, Danielle Gervais. «C'est triste, c'est tragique», laisse-t-elle tomber.

Dans cet immeuble, qui est opéré comme un immeuble à logements conventionnel avec des appartements pour personnes autonomes, ce sont les locataires qui ont le loisir de choisir leurs meubles. Les locataires sont également libres de leurs allées et venues et ne font pas l'objet d'une surveillance particulière par un service de sécurité. Ce n'est donc pas l'établissement qui avait décidé de munir la chambre de la victime de ce type de lit.

«Ces lits sont populaires puisqu'ils permettent de gagner de l'espace dans les logements plus petits», noteMme Gervais.

Accident semblable en 2005

Cet incident n'est pas sans rappeler une situation similaire qui était survenue en juillet 2005 et avait mené à la mort de Laura Grenier-Godard, une résidente de 85 ans du Manoir Saint-Jérôme, situé dans les Laurentides.

La victime était demeurée coincée pendant 13 heures, entre son lit escamotable et le mur, avant de finalement être extirpée par des pompiers. La dame avait finalement succombé à ses blessures cinq jours plus tard. Dans son rapport, la coroner au dossier avait conclu à une mort violente des suites de cet accident.

À la suite de la macabre découverte du week-end, la Sûreté du Québec a ouvert une enquête pour s'assurer qu'aucun acte criminel n'avait été commis.

«On n'a rien trouvé de criminel. L'enquête est en cours», indique Sylvie Lamy, porte-parole à la Sûreté du Québec. Le Bureau du coroner enquêtera également sur cette mort.

La directrice générale des Jardins du Campanile souhaite que, si jamais la mort a été causée par une défectuosité du lit escamotable, le coroner émettra les recommandations nécessaire pour réglementer davantage l'utilisation de ce type de mobilier ou encore faire cesser leur production.

«Il y a déjà eu des incidents de ce type-là. Si ces lits-là sont dangereux, on espère qu'ils vont les retirer du marché et interdire aux fabricants d'en faire», estime Mme Gervais.

Même si la victime a été retrouvée coincée par son lit, on ne connaît pas la nature exacte du décès. Une autopsie sera d'ailleurs pratiquée.

Néanmoins, la directrice générale des Jardins du Campanile s'explique bien mal comment le lit a pu se replier sur lui-même puisque c'est manuellement qu'on doit normalement l'ajuster. Ce n'est donc pas une défectuosité électrique qui peut être à l'origine de la tragédie.

«Ce n'est pas supposé se refermer ces lits-là. On ne peut pas certifier que le lit est en cause. Qu'est-ce qui s'est passé? Est-ce que la dame a eu un malaise? L'enquête du coroner va nous le dire», souligne Mme Gervais.

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Dangereux les lits escamotables?

    Actualités

    Dangereux les lits escamotables?

    Il semble que certains modèles de lit escamotable peuvent être dangereux dans le cas d'un bris ou d'un défaut de fabrication. »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer