Les Cataractes ont le numéro des Remparts

Mercredi soir, Ilya Zinoviev a probablement connu son... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Mercredi soir, Ilya Zinoviev a probablement connu son meilleur match dans l'uniforme des Cataractes jusqu'à maintenant en inscrivant ses quatrième et cinquième buts de la saison dans une victoire de 5-3 contre les Remparts de Québec.

Photo: Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) En cette période de reconstruction, les Cataractes s'achèteraient des matchs face aux Remparts à toutes les semaines s'ils le pouvaient!

Après avoir savouré trois de leurs 15 gains la saison dernière face à la plus riche organisation de la LHJMQ, voilà que les Shawiniganais ont profité de leur premier rendez-vous face aux équipiers de Philippe Boucher pour s'offrir une première victoire en temps réglementaire depuis l'ouverture des barrières, inscrite au compte de 5-3 devant 2400 personnes réunies au centre Gervais Auto.

Habitués de marquer des buts au compte-gouttes, la pire équipe du classement général a fait mal paraître la défensive adverse mercredi avec un barrage de 37 tirs, un chiffre qui aurait pu être majoré sensiblement car les Shawiniganais ont plusieurs fois lancé hors cible. Remarquez, le même constat s'applique aux visiteurs, limités à 24 tirs cadrés même si les Cataractes ont fait plusieurs bourdes majeures dans leur territoire.

Le point tournant de la soirée s'est déroulé en première période, alors que les locaux ont bien mal entamé le match, offrant plusieurs excellentes chances de marquer aux Remparts. Une couple de lancers ratés, quelques mauvaises décisions et de bons arrêts de Marvin Cüpper ont néanmoins évité le pire, les Cataractes rentrant au vestiaire sur une égalité de 1-1.

Impossible de savoir le message livré par Martin Bernard durant cet entracte, mais il a porté fruit. Les Cataractes sont revenus sur la surface de jeu avec beaucoup plus de hargne et, soudainement, la défensive des Remparts est apparue vulnérable. Des filets de David Perklin et Ilya Zinoviev en fin d'engagement ont permis aux Cataractes de prendre l'avance 3-2 après 40 minutes, un scénario qui collait avec ce qui se passait sur la glace.

Si, en troisième, Alexis D'Aoust a été coupable d'un revirement qui a mené au filet égalisateur d'Adam Erne au cours de la cinquième minute, les Cataractes ont répliqué aussitôt pour récupérer leur courte avance d'un but, grâce au deuxième filet de la soirée de Zinoviev, qui a encore une fois transformé en or un retour laissé dans l'enclave par François Brassard.

Les Remparts ont ensuite dominé les échanges, mais Cüpper a trouvé une façon de figer le tableau indicateur, jusqu'au filet d'Anthony Beauvillier dans un filet désert au court de la dernière minute de jeu.

L'autre buteur des Cataractes a été Frank Schumacher, qui a touché la cible au cours d'un avantage numérique en première. L'attaque massive des Cataractes a bousillé en troisième période un long cinq contre trois, mais, heureusement pour eux, ça n'a pas eu d'incidence sur l'issue de la soirée. C'est donc un Martin Bernard très enthousiaste qui s'est présenté devant les journalistes après le dépôt des armes.

«Ce fut l'un de nos bons matchs de l'année. L'intensité, l'exécution était là. À partir de la deuxième période, ça ressemblait à un rouleau compresseur, notre affaire!», s'exclamait le pilote, qui a eu de bons mots pour Alexandre Grand-Maison, qu'il a visé publiquement dans Le Nouvelliste mercredi matin.

Le vétéran de 19 ans a répondu en se tenant loin du cachot, et il a habilement préparé le filet de Perklin en deuxième. «Son trio a bien fait son travail. Ils ont provoqué des choses, ils ont insufflé de l'énergie à l'équipe. C'est ce que je demande à Grand-Maison, Perklin et (Alexandre) Delisle-Houde. Cüpper a été bon en fin de match, en fait tout le monde a apporté sa contribution ce soir. Ce fut une victoire d'équipe.»

Pour sa part, Grand-Maison semblait soulagé en sortant du vestiaire. «Je dois amener de l'intensité et parfois, j'écope de pénalités parce que je veux trop aider l'équipe. C'est à moi de trouver la ligne. Je pense que j'ai prouvé ce soir que je pouvais aider cette équipe. La chimie était bonne avec mes compagnons de trio», soulignait celui qui est surnommé «BigHouse».

«Ça fait du bien de gagner, mais il faut se préparer dès maintenant pour notre prochain match. On peut faire mieux.»

C'est également le constat émis par Zinoviev, dont la maîtrise de l'anglais, en passant, s'est améliorée. «Je suis content de mon match. Ça fait plusieurs bons que je livre, mais ce soir, ce fut payant avec deux buts. J'aime jouer avec (Frédérick) Gaudreau et (Francis) Beauvillier, leur expérience m'aide beaucoup. C'est un début de saison difficile pour nous, alors cette victoire fait du bien, mais il ne faut pas s'arrêter là... »

Dans l'autre vestiaire, Philippe Boucher donnait le crédit aux Shawinignais. «Les Cataractes méritaient le match, ils ont mieux joué que nous. On a été très bons en première, on s'est effondré par la suite. Avec la parité dans cette ligue, tout le monde peut battre n'importe qui. C'est difficile de penser l'emporter quand tu joues juste 20 minutes contre un club qui travaille fort et qui mise sur un gardien aussi solide que Marvin Cüpper.»

À son premier match face à ses anciens coéquipiers, Raphaël Maheux espérait un autre scénario. «C'est sûr que c'était un match spécial pour moi, je voulais gagner! On a manqué d'intensité», analysait-t-il.

«Personnellement, j'ai des hauts et des bas depuis le début de la saison, mais je sais que ça fait partie de mon apprentissage. Je me sens à l'aise chez les Remparts, nous sommes très bien encadrés. Ce n'est rien contre les Cataractes, mais j'étais moins à l'aise l'an dernier, c'était ma première saison dans la ligue», a conclu Maheux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer