Les rumeurs ne dérangent pas le Rocket

Antoine Bibeau et ses coéquipiers ne s'en font... (Photo: Le Soleil)

Agrandir

Antoine Bibeau et ses coéquipiers ne s'en font pas avec les rumeurs de déménagement du Rocket à Trois-Rivières.

Photo: Le Soleil

Partager

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Coup de fil à Antoine Bibeau, l'une des belles surprises dans le camp du Rocket de l'Île-du-Prince-Édouard cette saison. L'ex-gardien des Estacades de Trois-Rivières assure que les rumeurs d'un potentiel déménagement à Trois-Rivières, qui ont fait surface la semaine dernière, ne les dérangent pas, ses coéquipiers et lui.

«Je sais que ça se parle au Québec, mais ici, à l'Île-du-Prince-Édouard, on n'en a pas entendu parler», lance l'athlète de 18 ans, qui convient quand même que les rumeurs ont fait le tour du vestiaire.

«Est-ce vrai? Est-ce faux? S'il y a quelque chose qui se trame, ça se passe au-dessus de nous. Mais personne ici ne s'attend à un déménagement. L'équipe va bien, il y a plus de fans à nos matchs que lors des dernières saisons. Il y a un rapprochement certain entre les amateurs de hockey et l'équipe, alors on ne s'attend pas à ce que ça bouge. Et on essaie de ne pas y penser!»

Après un départ-canon, le Rocket a chuté au neuvième rang du classement général après avoir perdu ses deux derniers matchs et cinq de ses dix dernières sorties. «On a eu une baisse de régime dernièrement, c'est vrai. Mais nous avons quand même un bon noyau et un bon esprit d'équipe. Nous allons pouvoir causer des surprises en séries.»

Sur le plan personnel, la belle campagne de Bibeau se poursuit. Il pointe au deuxième rang de tous les portiers du circuit pour le pourcentage d'efficacité (,913 %), et cinquième pour la moyenne de buts accordés (2,91). Il doit toutefois continuer de partager le filet avec Maxime Lagacé, puisque le Rocket a résisté à la tentation de monnayer l'un des deux sur le marché des transactions qui s'est fermé au début du mois.

«C'est un peu décevant pour nous deux, mais le Rocket nous a expliqué qu'il ne voulait pas briser son duo. Nous sommes de bons amis, nous nous livrons une saine compétition. En se poussant dans le dos, ça nous amène à être meilleur si on veut garder le filet», conclut-il.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer