Ovation et victoire pour Éric Veilleux

Éric Veilleux a savouré la victoire derrière le... (Photo: Stéphane Lessard)

Agrandir

Éric Veilleux a savouré la victoire derrière le banc du Drakkar pour son retour au Centre Bionest.

Photo: Stéphane Lessard

Partager

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) À son retour au Centre Bionest un peu plus de six mois après la conquête de la Coupe Memorial, Éric Veilleux a eu droit à une ovation et à une victoire de son Drakkar, qui s'est imposé 3-2 face aux Cataractes samedi après-midi devant plus de 3100 personnes réunies sur l'avenue Jacques-Plante.

Veilleux a eu droit à cette reconnaissance en première période, lorsque les Cataractes ont profité d'une pause publicitaire afin de le remercier via l'annonceur-maison et le tableau indicateur, les spectateurs acceptant l'invitation d'un trait et l'acclamant pendant une minute.

Le petit général a bien failli toutefois devoir se contenter de cette réjouissance puisque les Cataractes ont réussi à compétitionner durant tout le match avec son équipe, arrivée à Shawinigan sur une séquence de quatre victoires d'affilée. C'est finalement le brio des visiteurs - ou la déconfiture des locaux - sur les unités spéciales qui a fait la différence, Frédéric Gamelin marquant le filet vainqueur en troisième période alors que Peter Sakaris était au cachot.

Outre Gamelin, Gabriel Paquin-Boudreau et Valentin Zykov ont aussi déjoué Hugo Campeau, auteur de 28 arrêts. À l'autre bout de la patinoire, Philippe Cadorette a cédé deux fois sur 25 tirs, devant Félix-Antoine Bergeron et Kris Hodge. Ce dernier n'a pas terminé le match, blessé à une épaule en fin de deuxième période après avoir essuyé une correction de Gabriel Verplaest au bout du poing.

«Ce fut un match spécial, des souvenirs sont remontés en début de match. Je regardais où mon père était assis d'habitude, j'ai revu certaines personnes, bref c'était un peu bizarre», témoignait Éric Veilleux, touché par l'accueil de ses anciens fans.

«Ce fut très apprécié. Je l'ai dit et je le répète, ce sont des gens qui ont guidé l'équipe jusqu'à la Coupe Memorial l'an dernier. Ce sont d'excellents partisans, et quand ils scandent le Go Cats Go dans les bons comme les mauvais moments, ils ont un impact bénéfique sur leur équipe.»

Veilleux semblait aussi soulagé de quitter la Mauricie avec deux points de plus au compteur, lui dont l'équipe se bat farouchement pour la tête de sa division avec l'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec.

«Nous avons été très moyens ce soir. Mais notre désavantage numérique, qui excelle depuis le début de la saison, a encore une fois fait du bon travail. Ces deux points étaient très importants dans la course où nous sommes impliqués.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer