Un point aux vidanges!

Hugo Campeau a offert une belle prestation devant... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

Hugo Campeau a offert une belle prestation devant le filet mais les Cataractes se sont quand même inclinés face aux Voltigeurs.

Photo: Sylvain Mayer

Partager

Sur le même thème

Louis-Simon Gauthier
Louis-Simon Gauthier
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Les Cataractes se dirigeaient vers une neuvième victoire cette saison avant que le toit du Centre Bionest ne leur tombe sur la tête dimanche après-midi. Avec 56 secondes à écouler au cadran et son équipe en avance 2-1, Alexandre Grandmaison a écopé d'une pénalité controversée pour coup de bâton, ce qui a permis aux Voltigeurs de Drummondville de créer l'égalité. Les visiteurs ont ensuite complété leur remontée, tôt en prolongation, pour se sauver avec un gain de 3-2. L'année «Memorial» se conclut donc sur une note décevante, voire frustrante pour les champions canadiens.

L'état-major des Cataractes en avait d'ailleurs long à dire sur la prestation des arbitres Jason Pyke et Éric Charron, Il faut dire que les deux hommes avaient été très généreux tout au long du match, fermant les yeux sur de nombreuses infractions de part et d'autre.

Or, la reprise vidéo de la séquence impliquant Grandmaison démontrait que le fougueux attaquant n'avait même pas touché son adversaire. Ce dernier a plutôt perdu son bâton lui-même, un détail qui a échappé aux officiels.

«J'espère que la ligue va sévir», pestait le directeur-gérant Martin Mondou, entré dans le salon Jack-St-Onge en trombe, avant le point de presse de son entraîneur Denis Chalifoux, afin de partager la vidéo avec les membres des médias.

«On travaille tellement fort pour se sortir de la cave. Pour une fois, nous allions signer une belle victoire, mais il a fallu qu'ils appellent cette pénalité non méritée. C'est extrêmement coûteux pour nous.»

Grandmaison digérait tout aussi mal la décision. «Dans mon livre à moi, je ne lui ai pas touché. Ma pénalité a coûté le match, mais je ne pense pas que je la méritais. J'ai rien d'autre à dire.»

Sur la séquence conduisant au filet égalisateur, Raphaël Girard a perdu une huitième mise au jeu en autant de tentatives. Il a par la suite écopé d'une pénalité pour double-échec pendant que les Voltigeurs préparaient le but de Jordan Murray. Ce même Murray a enfilé l'aiguille en supplémentaire alors que Girard se trouvait au cachot.

Bel effort

Les dernières secondes, fatales aux Shawiniganais, ont gâché un bel après-midi de travail, à commencer par celui du gardien Hugo Campeau, solide en troisième période pour protéger la courte avance des siens. L'ancien des Remparts a fait face à 39 lancers hier, tandis que Louis-Philip Guindon faisait face à 25 tirs.

«On doit jouer plus de matchs serrés comme ceux-là dans la deuxième moitié de la saison, soutenait Campeau. On a été assez bons pour gagner ce soir, il n'en manquait pas beaucoup...»

Samuel Aquin (sur une belle pièce de jeu orchestrée par Grandmaison) et la recrue Raphaël Maheux ont marqué leur deuxième but de la campagne pour les locaux. Le premier s'est entre autres attiré les louanges de son entraîneur.

«Je suis content de sa performance. Il a une belle explosion sur patin, il doit s'en servir pour connaître du succès», mentionnait Chalifoux, soulignant au passage le baptême de feu à Shawinigan des nouveaux-venus Mason Gray et Kris Hodge. Les deux jeunes de 17 ans patinaient en compagnie de JC Campagna. «On va devoir être patients avec eux vu leur âge, mais comme vous avez pu le constater ce soir, ils nous seront très utiles avec leur grit et leur intensité.»

«C'est plate comme début, j'aurais préféré quitter avec la victoire, bougonnait Gray. Mais je me sens déjà à la maison alors que ce n'était pas le cas avec mon ancienne équipe (Val-d'Or).»

«On va apprendre de cette défaite, philosophait Félix-Antoine Bergeron. Nous avons eu plusieurs chances d'inscrire le fameux troisième but, mais il n'est jamais venu. Il faut apprendre à mettre le clou dans le cercueil.»

Dans l'autre vestiaire, l'entraîneur Louis Robitaille était soulagé de la réponse tardive de ses protégés. «Une seule sortie en six jours pendant le temps des Fêtes, ce n'est jamais évident», affirmait celui qui remplace Mario Duhamel, présentement avec Équipe Canada au Mondial junior.

«Je n'ai pas vu le geste de Grandmaison, mais ils en ont manqué des deux bords. De toute façon, on a travaillé assez bien en troisième pour mériter la victoire.»

Émeric Hudon, Danny Sylvestre, Patrik Koys, Philippe Venne et Lukas Pozgay (blessé) étaient tous absents contre les Voltigeurs.

Le retour de Veilleux

Les Cataractes entameront l'année 2013 samedi prochain face au Drakkar de Baie-Comeau. Pour l'occasion, Éric Veilleux dirigera son premier match à Shawinigan depuis la conquête de la Coupe Memorial du printemps dernier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer