Campeau face à ses ex-coéquipiers

Hugo Campeau effectuera un deuxième départ devant le... (Photo: Le Soleil)

Agrandir

Hugo Campeau effectuera un deuxième départ devant le filet des Cataractes.

Photo: Le Soleil

Partager

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Réclamé il y a quelques semaines via le ballotage parce que les Cataractes devaient se préparer à vivre sans Marvin Cüpper pour un mois en raison de sa participation au championnat du monde junior, Hugo Campeau est en train de mêler les cartes.

Venu en relève à Chase Gaudet mardi à Baie-Comeau, le portier de 18 ans a assez bien fait pour mériter d'amorcer le match suivant mercredi à Chicoutimi. S'il n'a pu signer un premier gain dans son nouvel uniforme, Campeau s'est néanmoins distingué avec 37 arrêts, ce qui a convaincu Denis Chalifoux de lui confier à nouveau le filet ce soir face à ses anciens coéquipiers des Remparts de Québec. Un signal clair que la lutte pour le poste d'auxiliaire à Cüpper est enclenché...

«Il a bien fait depuis son arrivée avec nous. Il y a définitivement une lutte avec Chase pour savoir lequel des deux va rester avec nous après les Fêtes», annonce le pilote des Cataractes, qui ne peut que constater que Gaudet a du mal à s'installer depuis le début de la saison, comme le démontre sa fiche (0-5, 6,17 et ,819).

S'il se garde bien de le critiquer, Chalifoux convient qu'il en veut davantage du deuxième homme masqué qui s'abritera dans le vestiaire jusqu'à la fin de la saison. «En bout de ligne, on veut gagner des matchs car nous sommes toujours impliqués dans une lutte pour les séries, alors on va garder le meilleur, point à la ligne.»

Si les Cataractes sont revenus dans le portrait pour mériter un billet donnant accès à la grande danse printanière, ils ont enchaîné avec deux performances médiocres cette semaine à Baie-Comeau et à Chicoutimi.

«La seule chose qui me vient à l'esprit lorsque je pense à ces deux matchs, c'est le manque d'intensité», blâme Chalifoux, surtout déçu du comportement des siens face aux Saguenéens qui étaient pourtant privés de plusieurs joueurs-clés. «C'est le genre de chose qui n'est pas acceptable, et que l'on va régler durant les séances d'entraînement», a promis Chalifoux.

Comme les Saguenéens, les Remparts débarquent en ville privés de gros canons. Patrick Roy dirigera une équipe amputée notamment de Mikhail Grigorenko et Nick Sorensen. «La dernière fois qu'ils sont venus chez nous, c'était avec leur alignement complet et nous avions réussi à les amener jusqu'en prolongation», rappelle Chalifoux.

«Il faut donc y croire et être positif à la veille de ce match-là. Et, surtout, ça prend de l'intensité pendant 60 minutes.»

Le Shawiniganais Antoine Masson ne devrait pas avoir trop de difficulté à se motiver, lui qui a été rappelé des Loups de La Tuque hier en fin de journée en prévision du match de ce soir.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer