Les Cataractes s'inclinent 4-2 face aux Saguenéens

Les Saguenéens ont souvent bourdonné autour du filet... (Photo: Émilie O'Connor)

Agrandir

Les Saguenéens ont souvent bourdonné autour du filet des Cataractes et ont même obtenu un certain succès, comme l'indique la marque finale de 4-2 en leur faveur.

Photo: Émilie O'Connor

Partager

Sur le même thème

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) L'effort était là, mais la journée au boulot des Cataractes s'est à nouveau terminée par une défaite hier, conséquence d'un jeu de puissance qui était d'une triste stérilité. Sans trop forcer, les Saguenéens en ont profité pour à nouveau faire souffrir les Shawiniganais en signant un gain de 4-2 devant 2700 amateurs réunis au Centre Bionest.

À cinq contre cinq, les Cataractes n'ont eu aucune difficulté à rivaliser avec leurs tombeurs du printemps passé. Dès le début du match, ils ont dirigé plusieurs lancers en direction de Christopher Gibson, dont quelques-uns n'étaient pas commodes. Ce momentum s'est toutefois évaporé au milieu de la période quand les champions en titre ont été nuls sur un avantage numérique de deux hommes d'une minute et 21 secondes, n'arrivant même pas à amener une seule rondelle au filet!

Difficile à croire, mais le jeu de puissance des locaux a été encore moins efficace en deuxième. En plus de bousiller un autre avantage numérique de deux hommes pendant une minute - cette fois, Gibson a été sollicité et il a été solide -, les Cataractes ont permis à l'infériorité numérique des visiteurs d'aller chercher le premier filet du match au tout début de la période! Cette avance de 1-0 procurée par Charles Hudon a été doublée trois minutes plus tard grâce au filet de Mathieu Gagnon réussi en avantage numérique.

En milieu de troisième, Vincent Arseneau a réveillé tout le monde au Centre Bionest en marquant à son tour en infériorité numérique, sauf que Guillaume Asselin a rapidement redonné une avance de deux buts à son club pour étouffer la menace. Si Peter Sakaris a offert de l'espoir aux fans avec un peu plus d'une minute à écouler au duel en s'emparant d'un retour de lancer d'Arseneau, ce fut la dernière fois que les Cataractes ont réussi à s'approcher de Gibson, dont la victoire a été concrétisée par un autre filet d'Hudon, celui-là dans un filet désert.

«Dans notre ligue, ce sont les gardiens et les unités spéciales qui font la différence. Marvin (Cüpper) a fait son boulot, pas notre avantage numérique», résumait Denis Chalifoux. «Il y a le facteur chance là-dedans, on a frappé un poteau à un moment donné. C'est frustrant car à cinq contre cinq, on s'est bien comporté.»

Élu le travailleur du match contre l'équipe de son patelin, Raphaël Girard pointait en direction de la dentelle pour expliquer le revers de son équipe. «On essaie trop d'être fancy! On peut prendre plus de lancers que ça! Ce soir, je pense qu'il manquait des gars dans l'enclave, également. Au moins, cette défaite est moins pire que la première (6-1) encaissée en début de saison. On va finir par les avoir!»

Dans l'autre vestiaire, Marc-Étienne Hubert semblait satisfait de la tenue de sa troupe. «C'était un match avec des pièges. Deux vétérans étaient de retour pour nous, on savait que les Cataractes allaient travailler... Nous avons très bien fait en désavantage numérique, et Gibson s'est bien comporté. Il paraissait gros devant son filet, non? Chose certaine, il connaît du succès contre les Cataractes, alors le timing était idéal pour son retour au jeu.»

De son côté, le gardien finlandais, testé quand même à 35 reprises, assurait ne pas avoir une dent contre les Cataractes. «J'aborde tous les matchs comme si nous étions en séries! Chose certaine, les Cataractes ont bien joué, c'est une équipe qui travaille, mais on voit qu'ils n'ont pas le même talent que l'an passé.»

Carnet de notes

Kris Hodge complétera la transaction qui a expédié Jonathan Narbonne aux Wildcats de Moncton. Hodge passera aux Cataractes dès l'ouverture de la prochaine période des transactions à la mi-décembre. C'est un attaquant de 17 ans qui aime bien se servir de ses épaules.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer