Toute une fessée pour les Cataractes!

Les Cataractes ont eu une sortie difficile hier... (Photo: Drakkar de Baie-Comeau)

Agrandir

Les Cataractes ont eu une sortie difficile hier à Baie-Comeau et les gardiens de Denis Chalifoux ont eu droit à un bombardement en règle de la part du Drakkar.

Photo: Drakkar de Baie-Comeau

Partager

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Baie-Comeau) C'était prévisible. Débarqués à Baie-Comeau sans quatre vétérans pour faire face à l'équipe de l'heure dans la LHJMQ, les Cataractes ont repris l'autobus en fin de soirée après une fessée. Toute une à part de ça! Le Drakkar a ainsi offert un gain de 7-1 à Éric Veilleux pour ce premier rendez-vous face à son ancien club, prolongeant à 13 sa série de matchs sans défaite.

Le suspense au centre Henry-Léonard a été évacué après quelques minutes à peine. Non seulement le talent et la maturité faisait pencher la glace d'un côté, mais l'acharnement était également beaucoup plus perceptible du côté des locaux, qui ont pris l'avance 3-0 au premier vingt grâce à un bombardement de 19 lancers sur Marvin Cüpper.

Le portier allemand a bien sauvé quelques buts en début de match, mais devant l'insistance de l'ennemi, il a fini par céder et pas nécessairement sur les tirs les plus menaçants qui sont arrivés des palettes de Valentin Zykov, Peter Straka et Francis Turbide.

Flairant la boucherie, Denis Chalifoux a gardé Cüpper au bout du banc en début de deuxième, offrant plutôt le pauvre Chase Gaudet en pâture au Drakkar. Le Drakkar a rajouté trois autres filets avant le seul moment de réjouissance des visiteurs dans le match, soit le premier but dans la LHJMQ d'Alexis D'Aoust.

En troisième, Chalifoux a passé quelques messages en gardant des vétérans au banc, pendant que Straka soulageait la foule de quelque 2000 partisans d'une dizaine de casquettes en complétant son truc du chapeau. Avec cette victoire, le Drakkar, qui a dominé 36-16 dans la colonne des tirs au but, s'empare du deuxième rang au classement général, en plus de prendre la tête de sa division.

«Je pense que nos gardiens auraient aimé revoir certains tirs. Notre marge de manoeuvre n'est pas très grande, c'est sûr que lorsque tu tires de l'arrière 3-0 sur la route après une période, tu sais que la soirée s'annonce difficile», expliquait Chalifoux, qui s'encourageait de la performance de ses jeunes dans la deuxième moitié du match.

«Je leur ai donné beaucoup de temps de glace à partir du milieu de la deuxième période. Nous sommes en mode évaluation, et j'aime mieux perdre avec des jeunes qu'avec des plus vieux. Je suis davantage prêt à vivre avec les erreurs des gars de 16 et17 ans qu'avec celles des vétérans de19 et 20 ans.»

Chalifoux se disait heureux pour D'Aoust, qui a brisé la glace en marquant son premier but dans le circuit Courteau. «Il ne l'a pas eu facile depuis le début de l'année. Il y a eu des matchs serrés où je n'ai pas été en mesure de lui trouver beaucoup de temps de glace. Dans son cas, ce n'est qu'une question de temps avant qu'il puisse en obtenir davantage.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer