Les «Montagnes russes» de Bathurst!

Éric Dubois aimerait bien que son équipe joue... (Photo: L'Acadie Nouvelle)

Agrandir

Éric Dubois aimerait bien que son équipe joue du hockey plus inspiré à tous les soirs...

Photo: L'Acadie Nouvelle

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) La terre va finir par trembler à Bathurst! Le Titan, malgré la présence de plusieurs vedettes à l'attaque, n'arrive pas à gagner sur une base régulière depuis le déclenchement des hostilités.

Raphaël Lafontaine.... (Photo: L'Acadie Nouvelle) - image 1.0

Agrandir

Raphaël Lafontaine.

Photo: L'Acadie Nouvelle

Vrai que la défensive de l'équipe n'est pas la plus solide, et que le gardien Jacob Brennan est sous la barre psychologique des ,900 pour son pourcentage d'efficacité, mais il y a plus: cette équipe semble regorger de passagers.

Connaissant le propriétaire et directeur-gérant Léo-Guy Morrissette, Éric Dubois ne doit pas se sentir trop confortable dans ses souliers de pilote depuis quelques semaines. Il semble d'ailleurs à court d'explications quand on lui demande pourquoi sa troupe ne performe pas à la hauteur des attentes.

«Comme je l'ai dit la semaine dernière à Québec, je suis à la veille de faire changer notre nom pour les Montagnes russes de Bathurst!», ironise Dubois. «On a peut-être joué trois bons matchs à date. Dans les autres, il y a toujours quelque chose qui clochait. Un soir, c'est l'attaque. L'autre, c'est la défensive. Notre défi, c'est d'arriver à mettre tout ça ensemble.»

Dubois laisse aussi savoir que son équipe a le «bonheur» d'évoluer dans une division ultra-compétitive. «Cinq clubs jouent pour ,500 dans notre division, c'est très compétitif. Le retour de Jonathan Huberdeau à St.John a compliqué les choses. Il faut en donner plus.»

Le pilote a d'ailleurs posé un geste d'éclat il y a deux semaines en retirant le titre de capitaine au vétéran de 20 ans Brandon Hynes, qui a été acquis durant la période estivale des Tigres de Victoriaville. C'est Raphaël Lafontaine, lui aussi un nouveau venu dans le vestiaire, qui a hérité de ce statut.

«Ce n'est pas le genre de geste qu'un entraîneur aime poser, mais je voyais des choses qui ne me plaisaient pas et je suis payé pour prendre des décisions», lance Dubois, qui préfère garder ce qu'il reprochait à Hynes à l'interne.

«Chose certaine, Raphaël est tout un modèle pour nos joueurs. C'est un gars qui a toujours du plaisir quand il vient à l'aréna, qui travaille tout le temps fort. L'autre soir à Québec, il n'était pas content de son match et il s'est enfermé dans le gym après! Combien de joueurs dans le junior vont dans le gym par eux-mêmes après un match? Moi, je n'en connais pas beaucoup! C'est le genre de leader dont nous avons besoin.»

Lafontaine a été acquis au repêchage des joueurs midgets en juin dans une transaction qui a fait passer le gardien Robert Steeves dans le camp des Olympiques et qui fait bien mal paraître Benoît Groulx pour l'instant. Pendant que Steeves est coincé à l'infirmerie depuis le début de la saison, Lafontaine, un jeune homme natif de l'Outaouais, a débloqué à Bathurst, surpassant déjà son total de filets de l'an dernier avec 13 réussites au compteur en 22 matchs.

Lafontaine, soit dit en passant, était dans le collimateur des Cataractes au repêchage de 2010. Le dépisteur Alain Bissonnette s'apprêtait à prononcer son nom au micro en deuxième ronde pour le sélectionner lorsque les Olympiques ont réalisé une transaction avec le Junior de Montréal pour s'approprier le choix tout juste devant les Cataractes afin de mettre la main sur cet espoir local. Les Cataractes s'étaient alors rabattus sur Michael Matheson...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer