Week-end parfait pour les Cataractes

Les Cataractes ont conclu un week-end parfait avec... (photo : François Gervais)

Agrandir

Les Cataractes ont conclu un week-end parfait avec une victoire de 4 à 1 contre Chicoutimi.

photo : François Gervais

Steve Turcotte

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Les Cataractes peuvent dire mission accomplie. Les hommes d'Éric Veilleux ont en effet profité du week-end pour secouer une petite période plus creuse, signant des gains de 5-2 et de 4-1 aux dépens des Mooseheads et des Saguenéens pour rester à égalité avec les Sea Dogs au sommet du classement général.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux triomphes marqués du sceau de la défensive, qui a carrément éteint deux offensives pourtant puissantes même si elle devait se débrouiller sans Brandon Gormley (voir autre texte). Si la bande à Nathan MacKinnon a été limitée à 17 lancers samedi, celle de Jean-Gabriel Pageau n'a guère été plus menaçante hier après-midi, décochant 23 lancers dont seulement quatre en troisième période.

En plus d'être dominés au chapitre de l'intensité, les Saguenéens ont perdu la bagarre des unités spéciales. Pendant que les locaux s'offraient deux buts en quatre avantages numériques, le jeu de puissance des visiteurs était blanchi en quatre occasions.

«On a joué de bonnes minutes en fin de semaine. On n'a pas à se plaindre de notre travail en défensive. Nos défenseurs ont été excellents aujourd'hui pour contenir les Pageau, Brodeur et Asselin», soulignait Éric Veilleux, qui semblait aussi soulagé de voir son attaque à cinq montrer des dents.

«Deux buts par l'attaque massive, c'est bien, mais je retiens également la façon dont nous avons bougé la rondelle. Les gars apprennent depuis atome et peewee comment se découvrir et lever la tête pour regarder qui est démarqué, il faut s'en servir... »

Arseneau en profite

L'un des deux buts en avantage numérique appartient à Vincent Arseneau, qui a doublé son total de filets ce week-end avec deux réussites. Employé pour voiler la vue du gardien, le gros attaquant de 19 ans remplit la commande et c'est de cette façon - peu élégante, mais efficace - qu'il a aidé la rondelle à battre Christopher Gibson hier.

«L'entraîneur me fait confiance en avantage numérique et j'essaie d'en profiter. C'est sûr que pour ma confiance, ces deux buts font du bien. Si on veut avoir du succès en avantage numérique, il n'y a pas de secret il faut travailler fort comme on l'a fait ce soir», analysait-il, en insistant sur la notion de victoire collective.

«Plusieurs gars ont bloqué des lancers aujourd'hui, c'est le genre de petit détail qui fait une différence en bout de ligne. Nous traversions une passe difficile, on s'y est pris de la bonne façon pour s'en sortir.»

Par ailleurs, Éric Veilleux a joué d'audace hier en utilisant Mitchell Maynard en défensive plutôt que Patrick Volpe. L'expérience a été concluante aux yeux du pilote. «Il y a des joueurs qui ont plus de mal avec deux matchs en moins de 24 heures», faisait-t-il remarquer à propos de Volpe. «J'avais déjà utilisé Mitchell en défense lorsque nous avions beaucoup de blessés et j'avais aimé ce que j'avais vu. Encore une fois ce soir, j'ai trouvé qu'il avait fait du bon travail.»

Dans l'autre vestiaire, Marc-Étienne Hubert disait avoir apprécié la tenue de Christopher Gibson, mais il pestait à propos de la performance de ses autres vétérans. «Gibson a bien fait, il ne pouvait rien faire sur les lancers qui l'ont battu.  Par contre, mon meilleur joueur ce soir était une recrue de 16 ans (Jérémy Grégoire).  J'aurais apprécié une meilleure contribution de nos vétérans, de nos gros canons», bougonnait Hubert, qui a gardé Étienne Brodeur sur le bout du banc pendant plus d'une période. «Ce n'est plus le temps de laisser aller les choses. Les joueurs doivent performer sinon, on va passer des messages.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer