Armés pour la Coupe Memorial

Brandon Gormley, ci-dessus (devant) dans l'uniforme d'Équipe Canada... (Photo: La Presse Canadienne)

Agrandir

Brandon Gormley, ci-dessus (devant) dans l'uniforme d'Équipe Canada junior, disputera son premier match avec les Cataractes, jeudi, à St. John.

Photo: La Presse Canadienne

Steve Turcotte
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Martin Mondou avait promis de ne lésiner sur aucun moyen pour aligner une équipe en mesure de soulever les deux coupes qui ont toujours échappées aux Cataractes et il a tenu parole.

Samedi matin, quelques heures avant la date butoir pour la fermeture du marché des échanges dans la LHJMQ, le club hôte du prochain tournoi de la Coupe Memorial a ajouté à sa formation rien de moins que le meilleur défenseur junior au monde!

Pour gagner le derby Brandon Gormley qui regroupait quatre équipes - les Tigres, les Sea Dogs et les Remparts étaient aussi sur les rangs -, le directeur-gérant de la plus vieille concession du circuit Courteau a refilé aux Wildcats de Moncton les droits sur Michael Matheson et la bagatelle de six choix au repêchage. C'est toutefois un secret de polichinelle que quelques-uns de ses choix seront réexpédiés aux Cataractes en juin en retour de joueurs établis.

«C'est certain que la facture va être salée en bout de ligne mais on pensait que c'était le gros morceau à aller chercher», a dit Mondou une petite heure après la fermeture des marchés alors que la ligue tardait à officialiser la transaction qui s'étaitpourtant scellée aux petites heures du matin entre les deux parties.

«Il y a beaucoup de choix d'impliqués, c'était une transaction complexe. C'est la raison pour laquelle le délai pour l'officialiser a été un peu plus long...»

La poignée de main virtuelle échangée au milieu de la nuit a mis fin à près de deux mois de négociations. Mondou a reconnu qu'il avait eu bien du mal à cimenter l'entente. «Ça faisait sept ou huit semaines qu'on bâtissait des morceaux, qu'on avançait. Mais ces derniers jours, d'autres clubs ont été très agressifs dans le dossier et ça a compliqué les choses. Reste qu'on a obtenu ce que nous voulions.»

L'arrivée de Gormley signifie le départ de Youssef Kabbaj, qui n'avait plus sa place parmi les six meilleurs arrières de l'équipe malgré son statut de vétéran de 20 ans.

«À 20 ans, il mérite de jouer et comme je ne peux plus lui offrir ça, on va le libérer tel que nous l'avions promis à son club junior A. Nous allons aussi le placer au ballotage, peut-être qu'une autre équipe s'intéressera à lui. Il peut jouer dans cette ligue. «

Pageau était dans la mire

Mondou dit n'avoir pas cherché plus qu'il ne le faut pour dénicher un autre vétéran de 20 ans susceptible de prendre la place de Kabbaj.

Par contre, il a travaillé jusqu'à la dernière minute pour obtenir Jean-Gabriel Pageau, le capitaine des Olympiques de Gatineau. «Chez les 20 ans, ceux qui nous intéressaient n'étaient pas disponibles tandis que ceux qui l'étaient nous plaisaient moins. On aimait mieux y aller avec nos jeunes plutôt que d'aller chercher un gars juste pour combler le casier de 20 ans. Par contre, on aurait vraiment aimé obtenir Pageau.»

«On a travaillé très fort, on a présenté différents scénarios aux Olympiques mais en bout de ligne, Benoît Groulx a choisi la proposition des Saguenéens. Pageau aurait été un beau bonus mais nous sommes à l'aise avec notre groupe d'attaquants. On pense d'ailleurs que notre attaque peut nous en donner plus, et que nos nouveaux défenseurs vont les aider à le faire grâce à leur relance.»

L'acquisition de Gormley met un terme à une période de transactions mouvementée pour Mondou. «C'est le moment que j'ai détesté le plus depuis que je fais du hockey. Je n'ai jamais eu peur de la pression mais c'est différent de travailler quand tout le monde sait que tu as le fusil sur la tempe parce que nous recevons la Coupe.»

«Mais en bout de ligne, c'est le résultat qui compte! Jamais je n'aurais cru, il y a quelques semaines, que nous réussirions à obtenir Gormley, Ellis et Narbonne. Ça va impliquer des sacrifices dans l'avenir mais la Coupe Memorial ne reviendra jamais ici. On s'est équipé pour vivre le moment présent!», a lancé le grand manitou shawiniganais, en donnant une partie du crédit à son adjoint Roger Shannon, ex-directeur-gérant des MAINEiacs de Lewiston qui a été très impliqué dans les négociations avec les Wildcats. Il a aussi fait remarquer que la division des Cataractes était encore plus relevé qu'il y a quelques jours.

«Je pense que les Saguenéens, les Tigres et notre équipes sont celles qui se sont le plus améliorées. La division était déjà corsée, ça va offrir de l'excellent hockey aux partisans.»

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer