Fonds de 200 millions$: soutien à trois incubateurs d'entreprises (vidéo)

Partager

Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) Yves-François Blanchet avait toutes les raisons de sourire. Non seulement célébrait-il son anniversaire, mais le ministre régional a enfin pu lever le voile, hier, sur les critères du fameux Fonds de 200 millions de dollars. Et déjà, Trois-Rivières, Shawinigan et Bécancour sont dans la mire des premières annonces pour des incubateurs d'entreprises.

Dans l'ordre habituel, on retrouve Luc Trudel, député... (Photo: François Gervais) - image 1.0

Agrandir

Dans l'ordre habituel, on retrouve Luc Trudel, député de Saint-Maurice, Réjean Hardy, coprésident de la Table de diversification économique, Élaine Zakaïb, ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec, Yves-François Blanchet, ministre régional, Noëlla Champagne, députée de Champlain, et Jean-Guy Paré, coprésident de la Table de diversification économique.

Photo: François Gervais

Ainsi, le Technocentre de Trois-Rivières, le Centre d'entrepreneuriat de Shawinigan et le futur incubateur de Bécancour envisagé sur le site de La Prade 1 pour de l'économie verte devraient recevoir sous peu de bonnes nouvelles, Québec ayant confirmé son intention de les appuyer financièrement à la hauteur de 25 % des coûts. Des rumeurs persistantes veulent que la première ministre Pauline Marois débarque bientôt en région pour lancer le bal des projets reliés au plan de diversification économique.

«Ce sont des critères larges, ouverts, qui maximisent les chances que rapidement, les entreprises soient capables de mettre en place des projets d'affaires», a laissé savoir le ministre Blanchet devant les divers intervenants régionaux réunis à l'Auberge Godefroy.

Outre la mise en place de services d'incubation, le fonds vise à soutenir les projets d'investissements de PME liés à leur démarrage ou à leur croissance, la réalisation d'études de faisabilité menant à des projets d'investissements ou la création de nouveaux produits ou procédés.

Si le programme s'adresse à 75 % à la MRC de Bécancour et à la Ville de Trois-Rivières, le reste sera disponible pour l'ensemble de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Et il pourra être utilisé par les entreprises étrangères ou les filiales d'entreprises étrangères qui souhaitent s'implanter dans ces deux régions.

Les entreprises d'économie sociale seront éligibles, de même que celles issues du secteur manufacturier ou du secteur tertiaire moteur, qui regroupe des entreprises à forte valeur ajoutée ou celles utilisant de nouvelles technologies, notamment celles des technologies de l'information et des communications. Sont également ciblées les entreprises du secteur primaire qui ont des projets de deuxième ou de troisième transformation ainsi que les projets majeurs des entreprises du secteur touristique.

Par ailleurs, les participations financières se feront principalement sous forme de prêts, de garantie de prêts et de prises de participation. La ministre Élaine Zakaïb a toutefois confirmé que 15 % du fonds pourrait être versé sous forme de subventions.

«Le but est de redonner un nouveau souffle à votre économie pour compenser l'impact du déclassement, une décision difficile, mais essentielle du point de vue de l'environnement, de la sécurité publique et de la dépense publique», a-t-elle expliqué.

La ministre déléguée à la Politique industrielle et à la Banque de développement économique du Québec a spécifié que l'enveloppe de 200 millions de dollars était «du nouvel argent, pas à même les fonds propres d'Investissement Québec, en complément».

«Je suis convaincue qu'il deviendra un levier formidable pour la concrétisation de projets porteurs et innovants capables de générer, d'ici cinq ans, des retombées évaluées à 1,2 milliard de dollars», a ajouté Mme Zakaïb.

Le rapport de la Table de diversification économique, coprésidée par Réjean Hardy et Jean-Guy Paré, inclut l'analyse des forces économiques des deux régions, définit les grandes orientations, recommande un plan de diversification, donne des moyens pour stimuler l'entrepreneuriat et présente des projets structurants.

Si la décision finale pour l'octroi des sommes et le choix des projets reviendra au gouvernement, la ministre Zakaïb assure qu'elle a «une oreille attentive à ce que la Table met de l'avant».

«C'est un outil d'accompagnement qui va mener non seulement à l'équivalent, mais à beaucoup plus et beaucoup mieux que Gentilly-2», a conclu avec conviction son collègue Blanchet.

Pour obtenir davantage d'information sur les modalités du Fonds, les gens peuvent consulter le www.economie.gouv.qc.ca/plancdqmauricie.

Le maire Drouin toujours aussi déçu

Même si les intervenants économiques et politiques semblent résignés à regarder vers l'avant avec le lancement du fonds de 200 millions de dollars, les sentiments restent mitigés. Pendant que le maire de Nicolet est toujours déçu de la politique de répartition des sommes, le président de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières, Patrick Charlebois, maintient qu'il en fallait plus.

«C'est à nous de prouver que le gouvernement avait tort de mettre seulement 200 millions de dollars», a-t-il confié au terme de la conférence de presse. «Mais on n'est plus en période de confrontation, mais de collaboration», a tenu à ajouter celui qui préconisait plutôt une aide d'un milliard de dollars.

Interrogé à savoir s'il craint les effets d'un changement de gouvernement sur l'avenir du fonds, son homologue à la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec, Jean-Denis Girard, a rappelé que les deux régions ont démontré leur capacité à tenir leur bout et qu'elles vont continuer à travailler ensemble pour relancer l'économie.

Pour la mairesse de Bécancour, Gaétane Désilets, la sortie ministérielle est venue confirmer «sur quoi on a travaillé». «Mais ça ne tourne pas la page à Gentilly-2, car la perte de 800 emplois va nous affecter», a-t-elle avoué.

De son côté, le maire de Nicolet, Alain Drouin, n'en démord pas: sa ville doit être intégrée dans la portion de 75 % du fonds actuellement réservée à Trois-Rivières et Bécancour.

«On a la même place que Drummondville et La Tuque», déplore celui pour qui l'est de la MRC de Nicolet-Yamaska fait pourtant partie du rayon d'impact de la fermeture de la centrale nucléaire.

Même son de cloche du côté du député caquiste Donald Martel. «La MRC de Nicolet-Yamaska et le secteur de Daveluyville seraient désavantagés par rapport à Bécancour et Trois-Rivières. Ça me préoccupe de voir qu'on va traiter les entreprises de Nicolet de la même manière que celles de Drummondville, Victoriaville et Shawinigan. Pourtant, Nicolet est vraiment plus proche de l'épicentre de cette perturbation, pour reprendre une image du maire», a-t-il commenté.

Même si le fonds offre des perspectives intéressantes aux entreprises de la région, M. Martel le juge insuffisant. «On veut compenser la perte d'un investissement de quatre milliards de dollars et le versement de 100 millions de dollars en salaires pour les 30 prochaines années par un investissement de 30 millions de dollars. Ça m'apparaît très clair qu'il n'y a pas assez d'argent frais ici. C'est comme si le gouvernement voulait remplir une piscine avec une petite chaudière», poursuit-il.

Disant espérer que des interventions de nature politique ou partisane ne viendront pas entacher le processus, le député Martel n'a guère apprécié de ne pas avoir été invité à la conférence de presse.

«C'est regrettable, c'est un manque de classe. Il n'y a pas beaucoup d'égards envers le député que les gens de Nicolet-Bécancour ont élu. J'ai pourtant traité ce dossier de façon très objective et constructive, avec une bonne attitude», a-t-il tenu à décrier.

Finalement, même s'il s'attend à ce que la phase 2 de son centre d'entrepreneuriat reçoive de l'aide à partir du fonds, le maire de Shawinigan, Michel Angers, persiste et signe dans

sa demande d'un soutien financier pour la première phase déjà réalisée.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer