General Cable: la compagnie aurait préféré une entente plus longue

L'usine General Cable.... (Photo: Sylvain Mayer)

Agrandir

L'usine General Cable.

Photo: Sylvain Mayer

Partager

Sur le même thème

Guy Veillette
Le Nouvelliste

(Shawinigan) General Cable aurait préféré signer une nouvelle convention collective couvrant plusieurs années avec les syndiqués de l'usine Saint-Maurice. Mais compte tenu du contexte, la multinationale américaine convient que la reconduction du contrat jusqu'en décembre 2013 permettra aux deux parties de mieux se connaître avant d'amorcer la prochaine négociation.

La poussière retombe lentement sur les tensions qui ont animé les employés de la câblerie au cours du dernier mois.

Lundi, les membres du Syndicat national de l'usine Saint-Maurice ont accepté, dans une proportion de 64 %, de prolonger la convention collective échue depuis le 17 septembre jusqu'au 17 décembre 2013.

Les employés subiront un gel de salaire de 15 mois, un moindre mal par rapport aux demandes initiales de la compagnie, qui souhaitait retrancher 20 % de la rémunération de base pour la ramener à la même hauteur qu'à l'unité de Saint-Jérôme. General Cable a acquis la division shawiniganaise l'été dernier.

Les demandes de la multinationale américaine avaient causé tout un choc à l'usine Saint-Maurice. La partie patronale n'avait voulu émettre aucun commentaire pendant la période de négociation, mais à la suite de l'entente obtenue en début de semaine, elle a bien voulu partager sa vision pour les prochains mois.

«General Cable aurait préféré une entente à plus long terme», rapporte Denis Houde, directeur des ressources humaines à l'usine Saint-Maurice.

«Mais à la suite de la recommandation du syndicat de prolonger le contrat d'un an, la haute direction a accepté parce que ça laissera le temps à tout le monde de mieux se connaître. Elle a réalisé qu'elle avait eu très peu de temps, compte tenu du mandat.»

Justement, cette trêve d'un an ne servira-t-elle qu'à retarder des demandes qui risquent d'être semblables l'an prochain? Pour le moment, la direction veut surtout rétablir les ponts.

«Nous sommes conscients que nous pouvons travailler avec le syndicat pour faire des économies», commente M. Houde. «Le syndicat a soulevé ce point et effectivement, on ne se cache pas pour dire qu'on travaille sur des projets d'amélioration depuis plusieurs années.»

General Cable souhaite donc créer un comité formé de dirigeants locaux et de syndiqués pour atteindre les objectifs qui seront fixés. Au cours des dernières semaines, les travailleurs dénonçaient que ces tables de travail naissaient et mourraient au gré des saisons. Des «oeuvres inachevées», comme elles étaient baptisées à l'interne.

M. Houde convient qu'une multitude de comités ont été formés au fil des ans à l'usine Saint-Maurice, avec des résultats mitigés. Mais cette fois, compte tenu du contexte, il croit que les enjeux seront mieux cernés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer