Le grand magasinage est commencé

Amélie Tremblay fait ses emplettes au centre les... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Amélie Tremblay fait ses emplettes au centre les Rivières avec ses enfants Malik et William Pamerleau.

Photo: François Gervais

Partager

Martin Lafrenière
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'arrivée du mois de décembre marque habituellement le début de la grande période de magasinage du temps des Fêtes. Sauf que cette année, de nombreux consommateurs ont décidé d'amorcer leurs emplettes plus tôt, ce qui laisse croire aux commerçants que la saison 2012 sera bonne.

La mise en place du Vendredi noir (le Black Friday, tradition commerciale américaine suivant l'Action de grâce aux États-Unis) a été le réel coup d'envoi de la période d'achat des cadeaux de Noël au magasin Future Shop du centre commercial le Carrefour.

«On a fait un solde de trois jours, vendredi, samedi et dimanche, et on a ajouté le Cyberlundi, qui est aussi une tradition américaine pour la vente en ligne. On a eu un achalandage exceptionnel à notre magasin de Trois-Rivières», rapporte le directeur du marketing, Thierry Lopez.

L'implantation du Cyberlundi en 2010 commence d'ailleurs à devenir une habitude de consommation, selon les chiffres livrés par M. Lopez.

«En 2011, on a eu huit fois plus d'achalandage. En 2012, on attend encore les chiffres, mais ce sera un énorme succès», ajoute M. Lopez, en soulignant que les téléphones intelligents, les tablettes électroniques, les ultra portables et les consoles de jeux sont les produits recherchés.

L'achalandage est également important à la boutique chez Guy. Johanne Prince, la propriétaire de ce commerce du centre-ville de Shawinigan, est ravie d'accueillir des clients qui magasinent plus tôt qu'à l'habitude. «Ça va super bien. On est en avance dans nos ventes. On est quasiment débordé, on ajoute du personnel.»

Chez Guy a apporté certaines modifications à son commerce. La direction a déplacé son rayon d'articles de décoration de Noël du fond du magasin vers le premier étage.

«C'est quatre fois plus grand et c'est très populaire, raconte Mme Prince. Les gens achètent des ornements, des personnages, des sapins. Et dans la boutique, on vend beaucoup de jeux de société, comme Privé de sens et Le tricheur. Les jouets Playmobil et Vtech se vendent bien.»

L'effervescence des Fêtes commence à se faire sentir du côté de la boutique Louis Allard au masculin. Ce magasin louisevillois de vêtements pour hommes en est à sa 21e année. Et Louis Allard s'attend à une bonne fin d'année.

Même si les vêtements demeurent un cadeau classique du temps des Fêtes, M. Allard rappelle que cet aspect n'est pas le seul sur lequel il mise pour connaître un mois de décembre occupé.

«Décembre est le plus gros mois de l'année dans le vêtement pour hommes. Les ventes sont bonnes avec les cadeaux, mais aussi avec les partys de Noël. Les hommes sont toujours les derniers de la famille à s'habiller durant l'année!»

Selon Krystel Levasseur, copropriétaire de la bijouterie La Perle Rare, les clients ont été nombreux au cours du mois de novembre à cette bijouterie des Galeries du Cap.

«On a un surplus cette année en novembre. On ne sait pas exactement si c'est parce que les gens achètent plus tôt pour le temps des Fêtes ou si c'est à cause de notre agrandissement. Mais les chiffres vont bien», raconte Mme Levasseur, qui vend beaucoup de bijoux en argent et en or.

«Bon an, mal an, ça se tient en terme d'achalandage et de ventes, ajoute Sylvie Perron, directrice générale du centre commercial les Rivières. Les ventes sont bonnes. On a reçu nos chiffres pour octobre et on ne s'attendait pas à avoir un aussi bon mois.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer