• Le Nouvelliste > 
  • Économie 
  • > Produits forestiers non ligneux: le Centre-du-Québec se lance dans l'aventure 

Produits forestiers non ligneux: le Centre-du-Québec se lance dans l'aventure

Dans l'ordre habituel, on retrouve Sylvain Labrecque, préfet... (Photo: Marc Rochette)

Agrandir

Dans l'ordre habituel, on retrouve Sylvain Labrecque, préfet de la MRC de l'Érable, Pierre Gaudet, président de la Commission régionale des ressources naturelles et du territoire de la Conférence régionale des élus (CRÉ) du Centre-du-Québec, Gilles Marchand, vice-président du SPBCQ, et Luc Couture, directeur régional du MAPAQ.

Photo: Marc Rochette

Partager

Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Bécancour) Grâce à l'implication financière de 13 partenaires dont les MRC, les CLD, la CRÉ et le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, le Centre-du-Québec se lance dans le développement de la filière des produits forestiers non ligneux (PFNL). Et la somme de 160 000 dollars permettra au Syndicat des producteurs de bois de la région d'en déterminer le potentiel économique.

Au cours des cinq dernières années, plusieurs approches novatrices ont été développées dans le domaine des PFNL et de l'agroforesterie et ce, dans le but de diversifier les possibilités de mise en valeur des forêts privées centricoises.

Le projet est à trois volets: connaître les ressources humaines qui sont présentement actives dans ce secteur au Centre-du-Québec, réaliser l'inventaire terrain de la ressource afin d'établir le potentiel économique de 31 plantes et arbres sélectionnés sur le territoire de la forêt privée et publique centricoise et établir les modes de mise en marché de cette ressource.

«Le projet est déjà bien en route et se terminera au printemps 2013», a-t-on annoncé hier en conférence de presse.

Quant aux PFNL, ils se divisent en quatre principales catégories de produits: alimentaires (champignons sauvages comestibles, petits fruits), produits de santé naturels (composé actif d'une plante utilisé dans l'industrie pharmaceutique ou des cosmétiques), aromatiques (huile essentielle) et d'horticulture (sapin de Noël, cocotte).

Ce secteur économique d'importance dans l'Ouest canadien et en Ontario est de plus en plus connu au Québec et plusieurs régions avancent rapidement dans le développement d'alternatives provenant du milieu forestier. La région du Centre-du-Québec s'inscrit dans cette même démarche afin d'occuper sa place de leader en matière de développement de l'économie forestière.

Selon le Syndicat des producteurs de bois du Centre-du-Québec (SPBCQ), cette initiative confirme que les propriétaires de forêts privées ont toujours été des intervenants de premier ordre dans l'aménagement des forêts de la région.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer