Le Grand bond vers l'arrière du NPD

En limogeant Thomas Mulcair, le NPD a sciemment... (Archives La Presse Canadienne)

Agrandir

En limogeant Thomas Mulcair, le NPD a sciemment balancé le Québec par dessus bord. Déjà, on l'a constaté l'an passé, les assises du parti n'y étaient pas très fortes.

Archives La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-Marc Beaudoin
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Thomas Mulcair n'était pas encore remis de ses ulcères que les deux députés néo-démocrates de la région, Robert Aubin et Ruth Ellen Brosseau, qui l'avaient appuyé, avouaient reluquer sa succession.

Bien sûr, c'était parce que des journalistes leur ont posé la question qu'ils ont accepté d'évoquer cette possibilité, même si le corps du supplicié n'était pas encore refroidi.

Ils ne sont pas les seuls à avoir fait connaître de telles intentions, au cas où... Ils sont déjà plusieurs comme eux à humer l'air du temps néo-démocrate et à sonder leurs appuis.

On ne va pas désillusionner trop vite nos deux députés et les autres du Québec qui seraient tentés par la succession de Tom Mulcair. Aubin et Brosseau ont certes pris du galon à l'intérieur du NPD, mais le vote du congrès d'Edmonton devrait être de nature à fortement tempérer leurs ardeurs.

D'abord, on se demande comment ils pourraient se situer dans la mouvance du courant Leap, ce Grand bond vers l'avant qui a pesé lourd durant le congrès. Pour peu qu'on décode leur manifeste, c'est un Canada expurgé de tout ce qui est hydrocarbure qu'on voudrait voir arriver. Un pays tellement écolo, un peu dix-huitième siècle, dans lequel même les Amish apparaîtraient d'un modernisme suspect. On exagère? À peine!

On n'ose imaginer ce que nos deux députés devraient déployer comme originalité pour démontrer à cette faction devenue aussi influente qu'active dans le parti, qu'ils sont l'incarnation de leur rêve et l'avenir du NPD.

À se demander s'ils ne devraient pas monter dans une chaloupe, à rames bien sûr, ou dans un canot, pas en fibre ou en métal, mais d'écorces, pour s'opposer courageusement à tous les projets industriels de Bécancour, surtout ceux où il est question de gaz naturel comme le réservoir projeté de Gaz métro, Stolt LNGaz ou IFFCO. Idéalement, faire échec à tout processus industriel qui ne fonctionne pas avec du vent ou le soleil, à la limite à l'électricité. Évidemment, ils devraient promettre de criminaliser tous ces «activistes passéistes» qui osent soutenir le projet d'oléoduc de Transcanada Énergie, un péché capital s'il en est un.

Mais pour Aubin et Brosseau, comme pour tous les autres aspirants du Québec, le plus gros défi sera de faire accepter à la majorité des délégués qu'ils sont du Québec.

Certes, on a montré la porte de sortie à Thomas Mulcair, supposément parce qu'il n'a pas conduit le parti au pouvoir aux dernières élections. C'était probablement la seule raison pour laquelle les membres du ROC du NPD, surtout ceux de l'Ontario jusqu'au Pacifique, l'avaient toléré à la tête du parti.

Un pouvoir potentiel qui avait passé par le Québec, à la faveur de l'opération charme réussie de Jack Layton et que Mulcair pouvait peut-être concrétiser. Dès lors que ça ne s'est pas produit, Mulcair et toute la québécitude qu'il traînait avec lui devaient être élagués au plus vite, sans autre forme de considérations.

Avec Mulcair, c'est aussi au Québec qu'au moins la moitié des délégués au congrès du NPD a tourné le dos et donné un coup de pied au ... En plein là.

L'arrivée aussi inattendue que massive en 2011 de 59 députés néo-démocrates du Québec, sur 103, a pu être perçue comme une prise de contrôle à faire grimacer au NPD traditionnel, une genre d'invasion de quelque chose dans un parti qui s'était parfaitement bien passé du Québec jusque-là.

Il a bien fallu composer avec cette greffe nécessaire pour parvenir à former un gouvernement néo-démocrate. Il fallait bien dès lors tolérer des sensibilités québécoises, des idées et des valeurs différentes, se faire bourdonner dans les oreilles en français. Oh my god! La greffe n'a pas réussi. Dehors le chef issu de la colonie québécoise. Le NPD peut retrouver ses vieux esprits égarés.

Il faut le comprendre ainsi comme réaliser que le NPD s'est toujours complu dans un rôle de tiers-parti anglo-saxon gauchisant sympathique, qui a pris son âme dans l'Ouest canadien, avant le pétrole, et qui veut y rester enraciné. On n'est justement pas loin du retour à la terre avec le mouvement Leap.

La dernière campagne a été difficile au Québec pour le NPD avec la perte de 43 députés. Le défi, pour les députés québécois survivants, comme Robert Aubin dans Trois-Rivières et Ruth Ellen Brosseau, dans Berthier-Maskinongé, ce sera beaucoup plus de se faire réélire aux prochaines élections, peu importe qui sera le chef du NPD.

En limogeant Mulcair, le NPD a sciemment balancé le Québec par dessus bord. Déjà, on l'a constaté l'an passé, les assises du parti n'y étaient pas très fortes.

Si le NPD hors-Québec reprend ses billes, le Québec aussi. La preuve en est apparue vendredi dans un sondage d'Abacus Data.

Les Québécois caracolent toujours pour Justin Trudeau et ses libéraux. Le chef libéral est même plus coqueluche qu'il ne l'avait été aux élections, puisqu'il a amélioré les intentions de vote en faveur du PLC. Alors que le NPD est en chute libre, avec seulement 12 pour cent de popularité, derrière le Bloc québécois et même le Parti conservateur.

Une suggestion au NPD. Pourquoi ne pas aller chercher comme chef Elizabeth May, la chef du Parti vert.

Coup de coeur

Un prompt rétablissement à Yvon Boivin,  parce qu'il lui en a fallu du coeur pour porter à bout de bras, comme il l'a fait sans se ménager, jusqu'à y laisser sa santé, le lourd dossier de la pyrrhotite.

Coup de griffe

Si Revenu Canada mettait autant d'effectifs et de moyens à attraper les évadés dans les paradis fiscaux qu'il n'en consacre à pourchasser les captifs du pays, citoyens, petits entrepreneurs, etc., l'État ne serait pas en déficit.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer