CHRONIQUE

CCITR: souffle jeune, féminin et business

Marco Bélanger cède ses responsabilités de président de... (Photo: François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Marco Bélanger cède ses responsabilités de président de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières à Karine Provencher.

Photo: François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-Marc Beaudoin
Le Nouvelliste

«Vous allez entendre parler de nous», a promis la nouvelle présidente de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières, Karine Provencher, après avoir prévenu qu'un vent de changement «souffle» sur l'organisme.

Un vent de changement, cela fait peu de doute quand on regarde la nouvelle composition du conseil d'administration, dominée pour la première fois de son histoire par des femmes, mais aussi par des femmes relativement jeunes. C'est le cas notamment de la présidente, âgée de 35 ans. Mais en plus, la direction de la Chambre a aussi été confiée à une jeune femme, Marie-Pier Matteau. Signe des temps, les femmes représentent aujourd'hui le tiers des membres de la Chambre.

Ce n'est pas la première fois que le «board» de Trois-Rivières est présidé par une femme. Fernande Boisvert avait été la première, après plus de cent ans, à secouer les colonnes masculines du temple en 1997 et Annie Villemure, la trentaine à peine, avait à son tour présidé l'organisme en 2008, témoignant dès lors d'une première tendance à un rajeunissement des effectifs.

Dans sa vie professionnelle, Karine Provencher, une comptable agréée détentrice d'un MBA, est directrice principale en certification et services-conseils chez Deloitte. La jeune femme avait déjà été membre de la Jeune chambre de commerce qu'elle a présidée en 2008-09. On lui a déjà attribué le titre de Mauricienne d'influence de la relève, décerné par la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie avant de se voir décerner le prix Éclair de jeunesse par le Forum Jeunesse Mauricie, en 2010. Cette même année, elle était aussi proclamée Personnalité féminine de l'année au Gala de la Jeune Chambre et choisie personnalité «Tête d'affiche» par Le Nouvelliste.

Le ministère de l'Éducation l'a de son côté nommée au sein du conseil d'administration du Cégep de Trois-Rivières où elle a presque aussitôt été portée à la présidence du conseil d'administration pour les quatre années suivantes. Mme Provencher avait été la seconde, mais aussi la plus jeune femme de toute l'histoire du collège de Trois-Rivières à en occuper la présidence.

On comprend qu'hier midi, à l'occasion de l'assemblée générale annuelle de la Chambre de commerce, son prédécesseur, Marco Bélanger l'ait présentée comme une personne qui «carbure au défi et qui aime se dépasser».

À l'élection l'an passé à la présidence de Marco Bélanger, on avait dit de la Chambre, du fait que celui-ci était directeur général de l'Office municipal d'habitation de Trois-Rivières, que l'organisme, pour une première fois, prenait un virage un peu social. On ne sait pas trop comment définir le nouveau tournant, mais on peut penser qu'une grande dynamique va effectivement se mettre en place. Les sensibilités de gauche vont certes demeurer, mais c'est un organisme plus que jamais concentré sur les intérêts d'affaires de ses membres qui devrait prendre forme dans les mois qui viennent.

C'est qu'à la suite d'une enquête réalisée l'an passé auprès des membres par ST Marketing,il est clairement apparu que

ceux-ci désiraient fortementque la Chambre soit l'endroit privilégié où faire des affaires, créer et tisser d'étroits liens d'affaires.C'est ce qu'a promis d'atteindre la nouvelle présidente. À la lumière des grandes conclusions de l'enquête, elle entend orienter son plan d'action «en capitalisant sur les rôles les plus importants pour ses membres, soit de stimuler le développement des affaires et d'agir en rassembleur pour le développement économique régional», a-t-elle dit. Les membres du conseil d'administration se réuniront d'ailleurs en lac-à-l'épaule au début de septembre. «Une démarche fondamentale», a commenté Karine Provencher, «puisqu'elle dresse la voie de l'avenir de la Chambre à court, moyen et long terme». Un grand exercice de réflexions stratégiques, a-t-elle analysé, pour faire la différence avec les membres.

Avec 860 membres, la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières reste de loin le plus important lieu de rassemblement des gens d'affaires. On constate une baisse des effectifs, qui s'explique cependant pardes exercices de rationalisation dans les milieux d'affaires. La provenance des membres est plus diversifiée que jamais. Par contre, certaines entreprises y délèguent moins de représentants que dans le passé. Mais on est quand même conscient que d'autres organisations regroupant des gens d'affaires existent ou sont sur le point d'être créées. L'organisme n'est aucunement menacé.On entend au contraire consolider les liens avec ces différents partenaires, mais avec l'intention de demeurer le leader du milieu économique régional.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer