Pour notre plaisir et leur martyre

Le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque.... (Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le maire de Trois-Rivières Yves Lévesque.

Photo: Émilie O'Connor, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Jean-Marc Beaudoin
Le Nouvelliste

AU BRAS DE GINETTE?
Puisqu'on procédera enfin, car ce n'est pas trop tôt et quelques dizaines de millions $ plus tard, à l'ouverture du fameux amphithéâtre de Trois-Rivières sur Saint-Laurent, ce sera une grosse année en perspective pour Yves Lévesque, le maire de Trois-Rivières. On pourrait lui souhaiter, pour la grande soirée d'inauguration, de chanter en duo avec Ginette Reno. «Un peu plus haut, un peu plus loin...» Bien sûr, comme il y aura aussi par la suite le Cirque du Soleil, on pourrait tout autant le concevoir dans un grand numéro d'équilibriste. Mais ce serait plus risqué. Un coup de vent contraire venant du «monde au fond là-bas» qui s'engouffre dans l'amphithéâtre et ce serait la culbute. Cela laisserait plein de bleus sur le corps. Pas vraiment souhaitable dans une année électorale fédérale quand on reluque une candidature conservatrice. D'autant qu'avec le Cirque, des malins pourraient aimer le voir dans un autre rôle que celui d'équilibriste. Au choix!

Yvon Deshaies plaide pour le rétablissement de la... (Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

Yvon Deshaies plaide pour le rétablissement de la peine de mort au Canada.

Photo: Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Le maire de Shawinigan, Michel Angers.... (PHOTO: FRANÇOIS GERVAIS) - image 1.1

Agrandir

Le maire de Shawinigan, Michel Angers.

PHOTO: FRANÇOIS GERVAIS

LE RETOUR DU BOURREAU

Il y en a qui ont pu s'offrir un gigot à Noël. Mais pour le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, c'est plutôt un gibet qui le ferait saliver. Il y a longtemps eu une grande porte pour marquer l'entrée de la ville à la hauteur du pont de la rivière du Loup. C'était la Porte de la Mauricie. Le maire Deshaies pourrait y faire ériger, en clin d'oeil à l'histoire, au même endroit, une superbe potence qui surplomberait le boulevard Saint-Laurent. Comme il en a eu l'idée, les grands jours de pendaison, c'est à lui que devrait revenir l'honneur d'activer le bras justicier qui fait s'ouvrir la trappe et gigoter le méchant. Au suivant... Le maire serait beau à voir avec son petit chapeau feutré, sa petite moustache bien lustrée et un des beaux grands noeuds papillon dont il fait collection. Ce serait excellent pour les affaires. On viendrait de partout pour assister à ces spectacles ou simplement se recueillir, ému, au pied de l'échafaud retrouvé. Ça viendrait même des États. La Saint-Laurent serait superachalandée, comme autrefois, quand il fallait une énorme police, plus costaude que le père Sarrasin, pour activer le trafic dans les deux sens. Il est vrai qu'avec sa taille immense, presque aussi large qu'une voie, ça ralentissait plutôt la circulation, car pour ne pas le blesser, il fallait bien contourner le dodu policier jusqu'à presque monter sur le trottoir pour l'éviter, au péril des piétons.

À NOS FÉDÉRAUX

Il faudrait bien offrir à la députée Ruth Ellen Brosseau un bon gilet pare-balles. Avec ce qui s'est passé à la Chambre des communes (on parle de la fusillade), il fait peu de doute que les électeurs de sa circonscription de Berthier- Maskinongé, qui ne veulent pas la perdre en raison d'une balle égarée dans les corridors d'Ottawa, sont devenus craintifs à son endroit. On pourrait aussi en commander une pour son collègue néo-démocrate de Trois-Rivières, Robert Aubin. Dans son cas, ce serait pour se promener plus en sécurité dans les rues de la ville, au moins jusqu'aux élections fédérales, en principe à l'automne. Car si Yves Lévesque cédait à sa tentation d'être candidat conservateur, les coups vont partir en rafales. Mais ce que les représentants néo-démocrates souhaitent, c'est un militantisme un peu plus sonnant et trébuchant qu'idéologique, question de garnir un peu mieux des cagnottes électorales plutôt maigres. S'il l'emporte dans Bas-Richelieu-Nicolet-Bécancour, Louis Plamondon pourrait bien devenir le dernier Mohican bloquiste à siéger à Ottawa. Il est déjà le doyen de la Chambre des communes. Avec un prochain mandat, il sera inscrit au Guiness de la Chambre comme le député francophone ayant à Ottawa le plus longtemps siégé en continuité. Un nouveau mandat lui donnerait 35 ans de service ininterrompu. Il lui en faudrait cependant encore un autre pour battre l'anglophone Herb Gray (39 ans, 6 mois et 29 jours), décédé cette année. Un tel exploit, venant d'un bloquiste, serait le plus incroyable pied-de-nez fait à la très british Chambre des communes. À la «néo-libérale» Lise Saint-Denis, députée éphémère de Saint-MauriceChamplain... bonne fin de retraite.

SHAWINIGAN-LA-DÉGRISONNÉE

Après être descendu marcher dans la rue, avoir brandi le poing à plusieurs reprises, perdu presque la voix avec ses sorties orageuses, risqué l'apoplexie, retrouvé des gestes menaçants de chef syndical ben choqué, Michel Angers, le maire de Shawinigan, pourrait bien s'offrir un peu de sérénité en 2015. L'installation du centre d'excellence de CGI, à compter du printemps, va agir comme une véritable bougie d'allumage pour son centre-ville. Il suffirait qu'en plus le Digi-Hub, au centre d'entrepreneuriat, se remplisse de petits bollés du numérique, pour que sa ville commence à faire glamour. Si cela advenait, qui aurait pu le croire de Shawinigan-la-Grisonnante. Le Trou du Diable devra peut-être se résigner à ne plus appeler l'une de ses bières Les Limbes.

MA PETITE JULIE

On ne va pas souhaiter à la députée de Laviolette, Julie Boulet, un nouveau passage devant la commission Charbonneau. Son expérience a déjà été assez éprouvante. Mais on peut au moins espérer pour elle que dans ses conclusions, qui vont aboutir bientôt, la commission Charbonneau reste gentille à son endroit. Ce qui permettrait peut-être à la P'tite Julie de reprendre ses éperons d'écuyère de Saint-Tite et de redonner de solides coups de talon de bottes Boulet, qui claquent au sol, comme elle le faisait pour exprimer ses désaccords. Ça brassait des choses. Avec une députation régionale totalement libérale, ça manque un peu de caractère en ce moment.

MAXI-MOI EN DEVENIR?

Notre caricaturiste Jean Isabelle, en raison d'une certaine ressemblance physique, mais en miniature, avec Yves Lévesque, l'avait baptisé Mini-Moi. Le député de Trois- Rivières et ministre au long titre, Jean-Denis Girard s'est quand même un peu affranchi du maire, en quelques mois seulement. Il a pris quelques distances. On voudra cependant qu'il en prenne moins avec la région. Novice au gouvernement et fraîchement nommé ministre, on peut lui pardonner d'avoir évité soigneusement d'indisposer son chef et son gouvernement en ne leur répercutant pas certaines critiques émanant de Trois-Rivières et de la région. Il lui faudra peut-être penser à devenir tranquillement davantage représentant de Trois-Rivières à Québec, que l'inverse. Pour s'ériger en Maxi-Moi, avec un tabouret s'il le faut.

VENTE DE GARAGE À GENTILLY-2

Le député caquiste de Nicolet-Bécancour Donald Martel est mieux de payer ses comptes d'Hydro-Québec, pour ne pas risquer de se faire couper le courant, s'il persiste à surveiller comme il le fait si bien la société d'État dans sa vente de garage des équipements de Gentilly-2.

EN RAFALE

On va évidemment souhaiter au maire de Bécancour, Jean- Guy Dubois, qu'on procède enfin à plus d'ouvertures que de fermetures dans le parc industriel de Bécancour. À son collègue de Nicolet, Alain Drouin, qu'il émerge du spleen qui semble l'avoir envahi depuis quelque temps et qui le fait parler comme en philosophe. Au shérif de Saint-Tite, le maire André Léveillé, qu'il améliore sa relation avec les autres maires de Mékinac, s'il veut maintenir chez lui un CLD indépendant. Au maire de La Tuque, Normand Beaudoin, on ne sait plus quoi souhaiter, tellement tout a l'air de bien aller dans son patelin nordique. Mettons, encore une fois, son Manouane Sipi. À tout le monde, bonnes fêtes. C'est le temps des dindes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer