Harper sort amoché et Trudeau se démarque

Gilles Duceppe, Justin Trudeau, Pierre Bruneau, Stephen Harper... (Joël Lemay, Agence QMI)

Agrandir

Gilles Duceppe, Justin Trudeau, Pierre Bruneau, Stephen Harper et Thomas Mulcair lors du débat des chefs Face à Face présenté à TVA dans le cadre des élections fédérales 2015.

Joël Lemay, Agence QMI

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Si Stephen Harper espérait gagner des votes au débat d'hier à TVA, il a échoué. Handicapé par la langue et assailli de toutes parts, le chef conservateur n'a pas été convaincant.

Si Thomas Mulcair espérait bloquer la remontée des libéraux, il a également échoué parce que Justin Trudeau a fait une très bonne impression à ce débat. À l'aise en français, combatif sans être agressif, bon sens de la répartie et bien documenté, le chef libéral a démontré qu'il n'était pas le jeunot sans profondeur que l'on a dépeint de lui dans le passé.

Ce n'est pas que Mulcair ait été mauvais, au contraire. Il a bien détaillé son programme, et il a été excellent dans ses interventions contre Stephen Harper, notamment sur l'abolition des crédits d'impôt aux fonds de travailleurs et l'instauration du péage sur le pont Champlain.

Mais Trudeau a marqué aussi souvent et peut-être même plus souvent que lui dans les échanges, prenant même en défaut Gilles Duceppe qui venait de parler à deux reprises d'un certain Art Carney, président de la Banque du Canada. «Mark Carney», a corrigé Trudeau. Woops... Humiliant pour un gars informé comme Duceppe.

Par contre, Trudeau a été faible quand Mulcair lui a demandé s'il accorderait au Québec un droit de retrait au Québec sans condition et avec pleine compensation financière pour les sommes versées à la santé.

Mulcair et Trudeau ont particulièrement brillé sur la question du Sénat. «Vous avez brisé cette promesse 57 fois», a lancé, en faisant allusion aux engagements passés du chef conservateur concernant les nominations au Sénat. Mulcair en a remis: «M. Harper avait promis de changer Ottawa, en réalité c'est Ottawa qui l'a changé.» Mulcair a été convaincant dans le dossier des scandales au Sénat, qu'il connaît particulièrement bien. Mais c'était en fin de débat, à un moment où l'écoute était la moins élevée.

Gilles Duceppe a été égal à lui-même: commentaires incisifs, rappels historiques des contradictions des trois autres partis et capacité de s'allier ses adversaires contre Harper, sur les sujets qui font consensus au Québec, comme le contrôle des armes à feu. A-t-il été suffisamment fort pour ramener le Bloc québécois en force au Parlement? On ne le saura que le 19 octobre.

LE NIQAB

Le débat sur le niqab était attendu par tous et a donné lieu à de bons échanges, notamment lorsque Trudeau a déclaré que Harper, qui prétend défendre les femmes, a plus d'hommes dans son caucus qui sont opposés à l'avortement qu'il y a de femmes au pays qui portent le niqab.

Mulcair s'est également bien défendu sur le sujet, en déclarant que «Harper parle comme s'il y avait des gens ici qui sont pro-niqab», et en rappelant que le gouvernement n'a pas légiféré sur le sujet pendant une décennie de pouvoir.

La raison pour laquelle Trudeau a marqué le plus de points hier soir, c'est qu'il est le seul des quatre candidats à avoir offert une image de jeunesse et d'espoir dans un groupe qui donnait l'impression de brasser de vieilles chicanes. Lorsqu'il a été questionné sur la légalisation de la marijuana, il a offert une vision plus près de la réalité contemporaine sur cette question. Trudeau part de très loin dans les sondages au Québec. Pour que le débat d'hier soir lui profite le 19 octobre, il faudrait que son parti continue sa remontée au Canada anglais afin d'être perçu comme le seul leader capable de battre Stephen Harper et d'aller chercher le vote stratégique.

La formule utilisée par TVA pour ce débat a été efficace. Pierre Bruneau a demandé aux chefs de ne pas parler tous en même temps, et le temps alloué pour les débats à deux et à quatre a été respecté.

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer