Choisir sa voix

Partager

François Houde
Le Nouvelliste

(Sainte-Anne-de-la-Pérade) Je m'attendais à être accueilli à Sainte-Anne-de-la-Pérade par des vols de CF-18 en formation, des feux d'artifice, des missiles nord-coréens, une parade avec chars allégoriques, des ballons géants et des haut-parleurs diffusant des chants de la chorale des Gais poulamons accompagnant Valérie Carpentier.

Vendredi pourtant, on ne distinguait aucun signe qu'une enfant de la place s'apprêtait à gagner la finale de l'émission La Voix et faire oublier l'humiliante défaite de Marc Ouellet en finale de l'émission Le Pape.

Ce sera différent samedi parce que les hautes instances municipales installeront une grosse pancarte invitant les gens à voter pour Valérie. Si on ne l'a pas fait vendredi, ce n'est pas parce qu'il neigeait et que les employés municipaux sont frileux, mais parce que la pancarte n'existait pas encore. Pensez-y: il fallait bien attendre que Valérie se rende en finale avant de lui faire une pancarte pour lui souhaiter de gagner la finale, non?

Pour mesurer l'extrême fébrilité qui fait frétiller Sainte-Anne-de-la-Pérade, il ne suffisait pas de folâtrer sur la route 138, mais il fallait entrer à l'hôtel de ville où tout se trame. Et mine de rien, il faut être stratégique: La Voix n'est pas Star Académie et on ne soutient pas les candidats avec la visibilité d'une orgie d'activités partisanes pour faire sortir le vote.

Le vote: le noeud du problème qu'a dû affronter le conseil municipal et la technicienne en loisirs de la municipalité, Maryse Bellemare. Évidemment, qu'elle a songé à organiser une méga soirée communautaire de visionnement de l'émission avec 250 000 invités.

Mais il y a un hic et je vous invite à me suivre dans les méandres de cette complexe démonstration de démocratie. Ceux qui ne veulent pas me suivre, je ne vous en veux pas; allez m'attendre trois paragraphes plus loin.

Le ou la gagnant(e) sera choisi(e) par vote du public. Or, quelqu'un qui est confortablement installé dans sa chaleureuse demeure à Sainte-Anne-de-la-Pérade, peut avoir accès à cinq moyens différents de voter: par Internet, par Illico télévision, par sa ligne téléphonique résidentielle, par son cellulaire et par texto via son cellulaire.

Pour chaque méthode de vote, le quelqu'un confortablement installé dans sa chaleureuse demeure a droit de voter trois fois. Ça fait... (je vous laisse le temps de compter)... 15 votes pour Valérie Carpentier par tête de pipe confortablement installée dans sa chaleureuse demeure. D'autant qu'on a distribué à chaque chaleureuse résidence un feuillet invitant les occupants à voter.

Depuis la salle communautaire de Sainte-Anne-de-la-Pérade, chaque personne n'aurait eu que deux façons de voter, grâce à son téléphone cellulaire, pour un total de six votes potentiels en faveur de Valérie. Un catastrophique manque à gagner de neuf votes par individu inconfortablement installé dans la salle communautaire. Voilà, à quelques escroqueries près, comment Al Gore a perdu la Floride et la présidence américaine contre George W. Bush en 2000.

Autrement dit, une soirée communautaire pour visionner l'émission aurait pu empêcher Valérie de gagner. C'est con comme ça. Les autorités municipales comptent se reprendre quand Valérie aura gagné, puisqu'elle va gagner m'a-t-on affirmé solennellement dans les officines du pouvoir péradien.

Un pourvoyeur médium l'a lu dans les entrailles d'un poulamon; ça ne ment pas. On a déjà préparé les pochettes de presse pour la horde de journalistes qui ne manqueront pas d'envahir la municipalité dès lundi. On a aussi fait imprimer une pancarte pour remplacer celle qu'on installe aujourd'hui: une qui félicite Valérie pour sa victoire.

Les cyniques qui pensent que la municipalité tente une récupération politique sont non seulement pourris jusqu'à la moëlle, mais également dans l'erreur jusqu'au trognon. Non seulement Valérie Carpentier est Péradienne de souche, mais elle y est impliquée à fond.

Toujours prête à rendre service au Centre d'action bénévole des Riverains depuis qu'elle a 15 ans. Évidemment, elle y chante volontiers quand on le lui demande. Excellente en dessin, elle enjolive les enveloppes des lettres envoyées aux enfants de l'école à Noël. Une perle, la petite. Ça vaut bien 15 votes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer