2017 débute en mode «Célinissime»

Céline Dion lors de son passage à Trois-Rivières.... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Céline Dion lors de son passage à Trois-Rivières.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne

Là où se trouve Céline, c'est toujours la fête. Pour commencer 2017, c'est à Radio-Canada que nous profiterons de la présence de la star internationale, d'abord avec la rediffusion de En direct de l'univers, suivi de En coulisses d'En direct de l'univers, samedi, à 19h.

Nous revivrons toute la gamme des émotions vécues par Céline et provoquées, entre autres, par la présence de toute sa famille venue lui chanter Mamie Blue. Puis, à 21 h, nous nous transportons dans un autre univers. Josélito Michaud l'a rencontrée et nous propose Céline, au-delà du rêve, une entrevue d'une heure au cours de laquelle la reine de la «Strip» à Las Vegas fait le point sur sa vie qu'elle doit remodeler après la mort de René Angelil, l'homme de sa vie, celui l'a menée au sommet.

En plus de parcourir les années, depuis 2003, durant lesquelles Céline a fait sa marque à Las Vegas, Thérèse Tanguay-Dion, sa mère, se prête également à l'entrevue. On revient sur cette chanson écrite pour sa fille, Ce n'était qu'un rêve, qui, contre toute attente, semble avoir été le coup d'envoi de la carrière phénoménale de la «petite dernière» d'une famille de 14 enfants. À noter que cette entrevue sera également diffusée à ARTV, le jeudi 12 janvier, à 21 h, et le vendredi 13 janvier, à 19 h.

Le drame qu'aucun parent ne veut vivre

Parmi les nouvelles émissions qui commencent en 2017, il y a L'Heure bleue, l'heure où le jour fait place à la nuit. Signée Anne Boyer et Michel d'Astous (YamaskaLe Gentleman), la série de douze épisodes met en scène un couple qui doit composer avec une terrible épreuve.

Bernard et Anne-Sophie (Benoit Gouin, Céline Bonnier) sont les parents d'une adolescente, la trop sage Clara (Alice Morel-Michaud), et d'un fils de six ans, Guillaume (Matt Hébert), atteint d'un TDAH, qu'ils viennent de perdre. Écrasé par la douleur de cette perte, le couple tente de survivre, mais l'un et l'autre réagissent de façon bien différente. La mère, comme happée dans un gouffre sans fond, décide de tout quitter pour aller se perdre ou se retrouver dans la grande cité. Bernard, quant à lui, continue de s'occuper de tout et s'attelle à l'idée de trouver un coupable.

La série mobilise une importante cohorte de comédiens représentant les membres de la famille, collègues de travail et amis, rôles dans lesquels nous reconnaîtrons Sylvie Moreau, Jean-François Pichette, Marie-Hélène Thibault, Robert Toupin, Jean Petitclerc et de nouveaux visages: Zoé Nantel, Jules Tousignant et Olivia Blaszczak, pour ne nommer que ceux-là. À TVA, le mercredi 11 janvier, à 20 h, et d'une durée exceptionnelle de deux heures pour cette première diffusion.

L'imprévu qui tue

Valérie Danault (Sophie Cadieux), divorcée, monoparentale, très impliquée dans son travail, se donne corps et âme dans toutes ses obligations. Il ne fallait qu'un pou découvert sur la tête de son fils pour bousiller son agenda hyperchargé. Puis, comme une vague incontrôlable, les événements s'enchaînent, entraînant Valérie dans les dédales de l'épuisement professionnel. Pour l'aider dans la reconstruction de sa vie, elle pourra compter sur sa mère (Sylvie Léonard), journaliste à la retraite qui affiche une assurance à toute épreuve. Lâcher prise, une série de treize épisodes de l'auteure Isabelle Langlois (RumeursMauvais karma). À Radio-Canada, le lundi 9 janvier, à 19 h 30.

Le lundi 9 janvier, à 21 h, à TVA, on fait connaissance avec Karl et Max (Claude Lafortune, Guy Jodoin), deux amis habitant le même quartier de Laval, présentement en voyage de pêche avec leur voisin Yvon (Julien Poulin). Les circonstances amènent le trio sur la scène d'un accident de voiture où gît un homme inconscient. Les trois hommes trouvent une arme et un sac contenant plus de deux millions $. Ils décident donc de garder le magot mais très vite, on comprend que cette affaire est liée à une organisation criminelle dont le «parrain» est déterminé à retrouver le trésor.

À Télé-Québec, La césarienne, une pratique controversée révèle que c'est au Brésil qu'on établit des records de cette méthode d'accouchement. En fait, dans ce pays, 54 pour cent des naissances résultent de la césarienne. On y a recours pour des raisons économiques (moins dispendieux que l'accouchement naturel), juridiques (on veut que tout se déroule à la perfection) et pour éviter la souffrance, sans oublier que les médecins sauvent du temps en programmant les césariennes. Mais il y a un revers à cette médaille, qu'on nous explique à Point doc, le lundi 9 janvier, à 20 h 10.

À RADIO-CANADA: retour à la programmation régulière dès la deuxième semaine de janvier. Commence donc la deuxième saison de Ruptures au cours de laquelle l'avocate Ariane Beauchemin (Mélissa Desormeaux-Poulin) aura fort à faire avec sa clientèle et dans sa vie privée, le lundi 9 janvier, à 20 h. Le même soir, à 21 h, on change d'époque et on revient aux Pays d'en haut, patrie de Séraphin (Vincent Leclerc), qui n'a pas fini de faire la pluie et le beau temps. Le mercredi 11 janvier, à 21 h, retour de Véronique Cloutier dans Un beau programme, une émission diffusée en direct qui offrira un bilan de la semaine. L'humour sera présent dans des sketches inspirés des événements de la semaine et auxquels participeront artistes et personnalités. Les correspondants à l'étranger de Radio-Canada qui nous parlent tout au long de l'année sont rapatriés le jeudi 12 janvier, à 20 h, pour En direct du monde, qui leur permettra de livrer le bilan de ce dont ils ont été témoins dans les pays où ils sont affectés. Puis, le vendredi 13 janvier, à 19 h, nous ferons connaissance avec les jeunes de la deuxième saison de Virtuose recrutés par Gregory Charles.

À TV5: samedi, à 20 h, Patrick Bruel, Thomas Dutronc et Hugues Aufray sont Les coups de coeur d'Alain Morisod et les Sweet People rendent hommage à Michel Delpech, mort le 2 janvier 2016.

À ARTV: l'évolution d'une carrière de chanteur comporte bien des étapes souvent parsemées d'imprévus ou de coups de chance. La série de huit épisodes de La Boîte à musique suit l'évolution de quelques artistes (Coeur de pirate, Bernard Adamus, les soeurs Boulay et d'autres) liés à la maison de disques Dare to Care, qui ont choisi la chanson pour conquérir les auditoires. Le jeudi 12 janvier, à 20 h 30.

À EXPLORA: prisonnier d'une maladie qui l'a privé de la parole, figé dans un corps inerte, Stephen Hawking est doté d'un cerveau qui ne connaît pas de limite. L'incroyable Stephen Hawking, documentaire de deux heures, fait le tour du personnage, tant public que privé, qui combat la sclérose latérale amyotrophique et qui incidemment célèbrera son 75e anniversaire le jour même de cette diffusion, soit dimanche, à 20 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer