Le FIDE en cinq temps

Le 5 a 7 expérience de l'an dernier.... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Le 5 a 7 expérience de l'an dernier.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Nous avons demandé à la grande patronne Claire Mayer de nous sélectionner cinq temps forts du Festival international de Danse Encore. Voici ce qu'elle a sélectionné.

Le 5 à 7 expérience

Instauré l'an dernier, comme l'ouverture officielle du Festival, l'événement est repris cette année avec des améliorations. Encore une fois, le public participant aura l'occasion de déguster vins et petites bouchées dans l'ambiance unique du Centre d'exposition Raymond-Lasnier alors que plusieurs têtes d'affiche de la programmation se produiront dans une ambiance de proximité et d'intimité comme on n'en retrouve nulle part ailleurs. Cette année, plutôt que de se limiter à la salle d'exposition, on offrira un parcours permettant aux artistes de se produire dans d'autres espaces de la Maison de la culture comme la salle Louis-Philippe-Poisson, pour optimiser l'expérience pour les spectateurs.

Claire Mayer parle aussi d'un numéro qui lui tient à coeur: la grande Acia Gray, une maître de la claquette, offrira une performance solo accompagnée au piano par Paul-André Bellefeuille et au chant par Breen Leboeuf, conjoint de Claire Mayer sur un blues d'Otis Redding. La directrice générale parle déjà de magie...

Che Malambo

Cette troupe argentine compte 14 danseurs. Claire Mayer les a dénichés par hasard sur Internet. «Ils m'ont jetée à terre!, clame-t-elle sans rire. Ce sont les prochains Tap Dogs ou Riverdance. Depuis qu'ils sont passés à New York il y a quelques mois, ils sont en demande partout. Ils vont s'arrêter à Trois-Rivières en provenance de Seattle et en route vers Washington. Partout où ils vont, les gens capotent!»

Ce sont des danseurs de rue qui ont désormais une direction artistique sophistiquée mais en continuant de pratiquer leurs danses traditionnelles de la culture gaucho faites de mouvements rythmiques marquées par un jeu de pieds percussif très précis et l'apport de tambours et de boleadoras, ces boules attachées à une corde. «Ils vont clore le gala», révèle Claire Mayer. À DansEncore, quand le public n'est pas en délire au terme des galas, on n'est pas satisfait.

Dana Foglia Dance

Dans le grand public,on ne la connaît pas nécessairement. Disons qu'elle a notamment chorégraphié plusieurs des clips les plus vus de Beyoncé. Ces mouvements lascifs et tourmentés sur Grown Woman ou Haunted, c'est elle. «Quand je suis allée à Los Angeles, j'ai vu sa compagnie dans un festival. Je n'ai jamais vu un style comme le sien. C'est un mélange inédit de danse africaine, de danse contemporaine. Elle est constamment surprenante: te ne sais jamais à quoi t'attendre. C'est vraiment une signature unique.»

Dana Foglia sera à Trois-Rivières avec huit interprètes qui profiteront des numéros un peu plus longs que par le passé dans les galas pour imposer son style à mi-chemin de l'art pur et de l'accessibilité. «Je connais mon monde: les gens vont adorer ça. En même temps, elle est une de ces artistes que les gens du milieu de la danse veulent absolument voir.»

Le méga party Zumba

C'est devenu, à travers les années, une des signatures de DansEncore. «Ce genre de party avec énormément de monde, n'importe où en Amérique, ça se fait à l'intérieur, explique la grande patronne. Ici, c'est le seul endroit où on le fait à l'extérieur. Ailleurs, on peut retrouver deux ou trois maîtres de la discipline; ici, c'est cinq! En plus, autre caractéristique de notre événement, ces maîtres-là vont offrir des classes en plus. Je pense à Ricardo Marbrito, dans les classes de danse africaine: il est bon, c'est fou!»

L'an dernier, la direction de DansEncore a fait reculer la grande scène de la rue Badeaux parce que la foule avait débordé sur la rue des Forges et nui à la circulation en 2014. «Plus de 3000 personnes qui dansent pendant deux heures dans les rues, c'est quelque chose à voir!, rigole Claire Mayer. Il y a des autobus de partout qui viennent pour participer à ça. En plus, cette année, on va terminer ça avec un petit spectacle de percussions de SAMAJAM. Disons que ça va lever.»

Les deux spectacles de danse contemporaine

À travers les classes de maîtres, les compétitions, les galas populaires, les deux spectacles de danse contemporaine présentés à la salle Anaïs-Allard-Rousseau constituent le régal des puristes. Pour la première fois cette année, les deux spectacles ont une signature similaire liée à la danse urbaine. C'est comme l'union de ce qui s'y fait de mieux dans l'est et dans l'ouest du pays.

D'un côté, le vendredi, Rubberband Dance revient avec une grande première mondiale, un spectacle rétrospective des 15 ans d'existence de la compagnie montréalaise. De l'autre, le samedi, 605 Company, de Vancouver, débarque avec son tout nouveau spectacle. «Nous avons été les premiers à les faire venir au Québec et nous en sommes très fiers. J'adore leur mélange des genres, leurs méga-projections, leur travail dans l'espace unique. Les gens qui les ont vus dans le passé m'en parlent encore régulièrement. Ils ont marqué notre événement.»

«Rubberband, une des compagnies les plus importantes au pays, nous a carrément adoptés. Leur fidélité à notre égard est un hommage à la qualité de l'accueil et à l'atmosphère de notre festival mais c'est aussi parce qu'ils savent qu'ils vont travailler avec des équipes techniques très professionnelles comme on en retrouve peu ailleurs. C'est à nous qu'ils réservent la grande première de cette création majeure. Ils sont encore en processus de création à quelques semaines de la première. J'ai hâte!»

Partager

À lire aussi

  • Marier harmonieusement art et gestion

    Week-end

    Marier harmonieusement art et gestion

    Année après année, Claire Mayer se donne le défi de maintenir le niveau qualitatif du Festival international de Danse Encore et le succès de... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer