Le Prix Francine Turcotte est né

Dans le cadre de la cérémonie d'inauguration officielle... (Photo: François Gervais)

Agrandir

Dans le cadre de la cérémonie d'inauguration officielle du Prix Francine Turcotte, jeudi, on retrouvait, devant l'oeuvre qui symbolise ce prix, de gauche à droite: Jean-Guy Paradis, conjoint de Francine Turcotte, William Paradis, son fils, ainsi que la présidente de l'Atelier Presse Papier Frédérique Guichard.

Photo: François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'Atelier Presse Papier a procédé jeudi à l'inauguration du Prix Francine Turcotte, du nom d'une artiste qui a marqué cet atelier au même titre que tout le milieu culturel trifluvien au cours d'une carrière remarquable qui s'est terminée avec son décès en 2006.

Par la même occasion, on a lancé officiellement jeudi le concours menant à la toute première remise de ce prix qui se fera dans le cadre de la prochaine Biennale internationale d'estampe contemporaine de Trois-Rivières. Le prix a pour objectif non seulement de rendre hommage à une artiste de haut niveau mais également de reconnaître, supporter et promouvoir le livre d'artiste, médium pour lequel Francine Turcotte était devenue une référence.

Le lauréat recevra une bourse de 500 $ en argent, 150 $ en certificats cadeaux chez Omer DeSerres à Trois-Rivières de même qu'une résidence d'artiste de 4 semaines avec le soutien technique et l'accès à des ateliers de production. Un second Prix, le prix Groupe URAV - catégorie image accompagné d'une bourse de 300 $ sera attribué à un jeune artiste de la relève. 

Le concours s'adresse à tout artiste professionnel ou en voie de professionnalisation ayant sa résidence au Québec et on demande aux candidats de soumettre au jury entre 1 et 3 livres d'artistes d'un maximum de 250 mots chacun, réalisés entre 2010 et 2017. 

Les candidats peuvent s'inscrire en se rendant sur le site Internet de l'atelier Presse Papier (www.pressepapier.ca) où ils trouveront le formulaire d'inscription avec tous les règlements du concours. Ils peuvent aussi s'adresser directement à l'atelier en communiquant avec la coordonnatrice de l'atelier, Carole O'Connor. Ils ont jusqu'au 30 avril pour envoyer leur dossier d'inscription. Le jury procédera en mai au choix des livres sélectionnés qui seront exposés à l'été 2017 au Centre de diffusion Presse Papier. 

C'est avec autant de fierté que d'émotion que la présidente de l'atelier trifluvien Frédérique Guichard a procédé à l'inauguration de ce nouveau prix. «Nous sommes particulièrement heureux de faire cette annonce aujourd'hui puisque cela fait deux ans que nous travaillons activement sur le projet, indiquait-elle notamment. C'est quelque chose de très important pour l'atelier mais ça l'est d'autant plus que c'est un hommage bien senti que nous rendons ainsi à Francine.»

«Elle a été une artiste importante mais elle a aussi permis à l'atelier de se positionner au niveau des livres d'artistes. Elle a développé ce savoir-faire chez nous et ça a fini par être une nouvelle avenue de création par laquelle Presse Papier a pu rayonner. Nos livres d'artistes sont désormais reconnus un peu partout et ils permettent non seulement de véhiculer notre nom et le savoir-faire de nos membres mais il permet un maillage avec des poètes qui viennent très souvent contribuer à l'élaboration de l'oeuvre.»

«Cela fait longtemps que nous avons décidé de mettre sur pied ce prix mais ça fait deux ans que nous travaillons concrètement à trouver des partenaires. Pour l'instant, c'est ouvert aux artistes québécois mais dans l'avenir, il n'est pas exclu que ça s'ouvre à l'international, surtout que Presse Papier a établi beaucoup de ponts avec l'étranger en vertu de nombreux projets de collaboration au cour des dernières années. On va d'abord tester le terrain avec cette première édition.»

Jean-Guy Paradis, conjoint de Francine Turcotte, assistait à cette conférence de presse et était manifestement ému de l'hommage rendu à sa conjointe. «Je reçois tout ça avec le coeur un peu gros, c'est vrai, mais qu'il y ait un prix au nom de Francine dix ans après son départ, je trouve que c'est une très belle initiative de l'Atelier Presse Papier. Elle était une artiste reconnue qui a exposé à de nombreux endroits un peu partout dans le monde. Selon moi, c'est sans doute la plus belle façon de rappeler son souvenir. Elle était une artiste reconnue qui a exposé à de nombreux endroits un peu partout dans le monde. Si elle avait eu l'occasion d'assister à la création de ce prix en son honneur, je suis convaincu qu'elle en aurait été très, très contente.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer