Christiane Gruninger-Jacob: commémoration virtuelle d'une artiste d'ici

Une toile de l'artiste Christiane Gruninger-Jacob....

Agrandir

Une toile de l'artiste Christiane Gruninger-Jacob.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Photographe, peintre, dessinatrice, Christiane Gruninger-Jacob était une artiste capable de tout. Décédée en 1989, son fils adoptif Carl aimerait profiter de la commémoration de son 100e anniversaire en octobre pour présenter une exposition virtuelle entièrement dédiée aux oeuvres de sa mère.

Pour l'aider à compléter la collection de cette dernière, Carl Jacob demande à la population de la Mauricie de lui venir en aide. Pour ce faire, il aimerait bien mettre la main sur certaines pièces qui ont traversé le temps et qui pourraient faire partie de l'ensemble de sa collection en ligne le 7 octobre prochain.

«Après la commémoration du 100e anniversaire de mon père l'an dernier, j'ai décidé qu'il serait important de souligner ce même événement pour ma mère cette année. Ma mère a accompli beaucoup durant sa vie et je voulais trouver un moyen de lui donner une certaine reconnaissance pour l'ensemble de son oeuvre. Je cherche à mettre la main sur tout ce qui a été conçu par ma mère, que ce soit une toile, une photo, ou autre», soutient l'instigateur du projet Carl Jacob.

Ce dernier avoue travailler depuis décembre sur son site http://carljacob8.wix.com/christiane-g-a-jacob afin de tenter d'accumuler le plus de souvenirs possible. La collection compte désormais de nombreuses oeuvres, mais il en reste encore beaucoup à trouver selon le principal intéressé.

Celui-ci affirme être tellement emballé par son projet, qu'il risque bien d'y inclure une phase deux si tout se déroule bien. «Comme ma mère a longtemps vécu à Trois-Rivières, il serait intéressant d'y produire une exposition en temps réel après la commémoration virtuelle. On verra comment le projet va évoluer avec le temps, mais c'est dans les plans», mentionne M. Jacob qui verrait d'un bon oeil présenter les oeuvres de sa mère dans la salle d'exposition du cinéma le Tapis Rouge, situé sur la rue Bellefeuille.

Pour correspondre avec M. Jacob, il suffit de communiquer avec lui au carl.jacob@canada.ca.

Une vie hors du commun

Le cheminement de Mme Gruninger-Jacob en est un rempli de résilience et de persévérance. Née en 1916, et deuxième enfant d'une famille de neuf, cette Trifluvienne a d'abord étudié au Collège Marie-de-l'Incarnation jusqu'à la onzième année avant de suivre son père sur les chantiers de construction, question d'y apprendre les rudiments. Elle et son mari déménagèrent ensuite à Ottawa durant la Seconde Guerre mondiale de 1939 à 1945.

Puis, à la fin des hostilités, ils retournèrent à Trois-Rivières pour y construire leur première résidence familiale sur la rue Jean-Nicolet. Peu après, ils eurent une fille, Danielle et adoptèrent deux garçons (des jumeaux), Marc et Carl.

Persévérante durant toute sa vie, Mme Gruninger-Jacob succomba à un cancer des poumons à l'âge de 73 ans en 1989, ce qui ne l'empêcha pas d'aller visiter le Grand Canyon en motorisé quelques mois plus tôt.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer