Un troisième réalisateur de la saga Star Wars limogé

Colin Trevorrow... (Archives, Agence France-Presse)

Agrandir

Colin Trevorrow

Archives, Agence France-Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Los Angeles

Le réalisateur Colin Trevorrow, qui devait réaliser le troisième épisode de la nouvelle trilogie Star Wars, a été limogé, selon la maison de production LucasFilm, citant des différends créatifs.

Les médias spécialisés dans l'industrie du cinéma spéculaient depuis plusieurs mois sur une éviction de Trevorrow, à cause du flop critique et commercial de son précédent film, The Book of Henry.

«LucasFilm et Colin Trevorrow ont mutuellement décidé que leurs chemins se séparaient», a indique la boîte de production dans un communiqué.

«Colin a été un collaborateur merveilleux à travers tout le processus de préparation mais nous sommes arrivés à la conclusion que nos visions pour le projet sont différentes. Nous lui souhaitons tout le meilleur et donnerons plus d'informations sur le film bientôt», ajoute le communiqué.

Selon le Hollywood Reporter, qui cite des sources anonymes, les frictions sont venues de «problèmes de scénario», Trevorrow ayant été sommé de procéder à de multiples réécritures.

L'hebdomadaire affirme que les relations entre lui et la présidente de LucasFilm, Kathleen Kennedy, étaient devenues «ingérables» même si elle souhaitait éviter le départ d'un nouveau réalisateur après celui de Phil Lord et Chris Miller en juin.

Le duo a été renvoyé juste avant de commencer le tournage d'un «spin-off» très attendu consacré au mythique personnage de Han Solo. Il a été remplacé par un vétéran d'Hollywood, Ron Howard.

Le réalisateur des Fantastic Four Josh Trank avait lui aussi abandonné en cours de route en 2015 un projet qui devait être dédié au chasseur de primes Boba Fett, citant cette fois-ci d'énormes pressions liées au poids financier de la saga.

Ce projet semble pour l'instant au point mort.

L'éviction de Trevorrow, qui agitait beaucoup Twitter mardi, choquait d'autant plus qu'il était considéré comme l'un des réalisateurs les plus en vue après avoir mis en scène le carton mondial Jurassic World (2015), suite de la saga sur les dinosaures tueurs et film aux quatrièmes plus grosses recettes de tous les temps.

Les railleries allaient bon train aussi sur les réseaux sociaux face à cette série de têtes qui tombent: «Les enfants de la maison de Stark ont un meilleur taux de survie que les réalisateurs de Star Wars», ironisait Angie Han, ex-rédacteur du blog SlashFilm, faisant allusion au taux de mortalité impressionnant des personnages de Game of Thrones.

«Petit conseil entre pros d'Hollywood: jeunes réalisateurs, n'acceptez pas ce boulot Star Wars», renchérit la société d'analyse du box-office Exhibitor Relations dans un tweet.

Le film sur Han Solo doit sortir le 25 mai et le tournage de Star Wars: Episode IX, prévu pour une arrivée sur les écrans l'année suivante, n'a pas encore démarré.

Star Wars: The Last Jedi, le prochain opus de l'épopée intergalactique, sort quant à lui le 15 décembre.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer