Les Cowboys Fringants pour lancer la session

C'est en unissant plusieurs partenaires que les organisateurs... (Sylvain Mayer)

Agrandir

C'est en unissant plusieurs partenaires que les organisateurs du spectacle de la rentrée à l'UQTR ont pu aller chercher une tête d'affiche de l'envergure des Cowboys Fringants pour leurs festivités du 6 septembre. La photo montre trois des responsables: de gauche à droite, Martin Lambert, conseiller à la vie étudiante Amélie Trottier-Lacombe, vice-présidente aux affaires socioculturelles à l'AGE et Jean-Philippe Charbonneau, directeur général du Groupe médias étudiants.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le spectacle de la rentrée de l'UQTR poursuit sur sa lancée des quatre dernières années en amenant un autre gros nom sur le campus de l'institution d'enseignement. Cette année, ce sont les Cowboys Fringants qui seront les têtes d'affiche de cette soirée du 6 septembre.

Les Cowboys Fringants... (Photo Rocket Lavoie, archives Le Quotidien) - image 1.0

Agrandir

Les Cowboys Fringants

Photo Rocket Lavoie, archives Le Quotidien

Le groupe québécois, spécialiste des grands rassemblements festifs sera précédé sur la scène extérieure par deux autres formations: Foreign Diplomats prendra la scène d'assaut dès 18 h alors que Canailles suivra pour préparer la foule à l'arrivée des vedettes de cette soirée qui promet une grosse fête pour souhaiter la bienvenue aux étudiants.

On ne négligera pas la qualité de l'accueil puisque des kiosques seront installés pour offrir nourriture, boissons et du divertissement sur le site. Le spectacle sera gratuit pour les étudiants ainsi que toute la communauté universitaire mais le grand public sera aussi le bienvenue. Des billets seront mis en vente dès le 11 août, à midi, au prix de 30 $ alors qu'il en coûtera 40 $ pour ceux qui se procureront les billets à l'entrée du site le soir de la représentation. Les acheteurs pourront obtenir leur billet en ligne par le biais du site www.lepointdevente.com.

L'excitation évidente des organisateurs en conférence de presse au moment de dévoiler l'identité des groupes de ce spectacle de la rentrée laissait deviner leur fierté d'avoir pu mettre la main sur les Cowboys Fringants. «C'est sûr qu'après Half Moon Run l'année dernière, nous avions de la pression sur les épaules cette année, admet Jean-Philippe Charbonneau, directeur général du Groupe médias étudiants de l'UQTR, un des partenaires de l'événement. On est très satisfaits de notre prise. Dès l'implantation des gros spectacles extérieurs pour la rentrée il y a quatre ans, on rêvait d'avoir un jour les Cowboys Fringants comme tête d'affiche. Leur venue est le résultat de deux années de négociations pour s'assurer non seulement de la disponibilité du groupe mais également que leur venue n'entre pas en conflit avec d'autres événements musicaux dans la région.»

C'est en établissant une collaboration entre l'Association générale des étudiants, les services aux étudiants de l'université et les médias étudiants (CFOU et Zone Campus) que les organisateurs ont pu se donner une structure suffisamment solide pour mettre sur pied un événement de cette envergure nécessitant un investissement global de près de 100 000 $. «En décidant de travailler main dans la main il y a quatre ans, on a été en mesure de mettre nos ressources en commun, d'aller chercher plus d'expertise et plus de financement grâce à plusieurs partenaires externes. C'est ce qui nous permet aujourd'hui d'organiser un événement de cette envergure pour souhaiter la bienvenue aux étudiants. On ne veut pas que ce ne soit qu'un spectacle mais on le voit plus comme une sorte de festival de la rentrée avec toutes sortes d'à-côtés sur le site dont on réserve la surprise au public présent.»

Cela dit, Jean-Philippe Charbonneau n'établit pas d'objectif chiffré quant à la foule. «L'an dernier, on a accueilli 5000 personnes. On ne vise pas la quantité en priorité: ce qui compte, c'est de rejoindre le plus possible la clientèle étudiante. La présence du public de l'extérieur de la communauté universitaire, ça vient en boni et on sera heureux d'en accueillir le plus possible. Avec les Cowboys, on n'a pas de doute que ça va susciter l'intérêt de beaucoup de monde.»

Amélie Trottier-Lacombe, vice-présidente aux affaires socioculturelles de l'AGE a d'ailleurs souligné le sens premier de l'événement pendant son allocution lors de la conférence de presse. «On veut faire en sorte que les étudiants se sentent chez eux à l'université. Nous sommes fiers d'être en mesure de leur permettre l'accès gratuit au spectacle et on veut leur transmettre le message que nous serons là pour les accompagner tout le long de leur parcours universitaire à l'UQTR.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer