Marqueterie: une Mauricienne impressionne

Voulant augmenter sa capacité de création, Nancy Bordeleau... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Voulant augmenter sa capacité de création, Nancy Bordeleau ouvrira un atelier à Saint-Paulin en septembre prochain.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Albert Brunelle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le 20 juillet dernier, la marqueteuse Nancy Bordeleau devenait la première femme au Canada à remporter le concours «The Craftsman's Challenge» dans la catégorie «Student Design». Elle devenait du même coup la première personne originaire du Québec et seulement la troisième Canadienne à recevoir un prix à ce concours, toutes catégories confondues.

«De remporter le prix dans un domaine composé majoritairement d'hommes, c'est quand même une fierté», estime la récipiendaire.

Nancy Bordeleau a commencé à pratiquer la marqueterie il y a aujourd'hui 10 ans. Autodidacte, l'amour du travail du bois lui vient de son père, un ébéniste de métier. «Je dessinais pour mon plaisir, mais la peinture ne venait pas vraiment me chercher. Comme mon père est ébéniste de métier, j'ai grandi avec le bois. Je vivais aussi près de la nature, le travail du bois m'a donc toujours interpellé. J'ai donc commencé à le travailler à la main et, aujourd'hui, je veux pousser beaucoup plus loin», explique-t-elle.

C'est ainsi qu'elle s'est inscrite à l'École nationale du meuble de Victoriaville afin d'entreprendre une formation en ébénisterie qui s'est terminée en mai dernier. 

Sa formation lui aura d'ailleurs offert la possibilité de réaliser la table en érable de style Louis-XV qui lui a permis de remporter le prix. «C'est le coordonnateur du département qui a vu un courriel passer et qui me l'a transféré. Sans trop savoir quel genre de concours c'était, je me suis inscrite et j'ai pris les photos de la table. C'est après avoir envoyé ma candidature que j'ai réalisé l'ampleur du concours. Il y a des candidats de partout dans le monde qui y participent, jusqu'en Australie», relate l'artiste.

Organisé par l'entreprise de vernis à bois Veneer Tech, «The Craftsman's Challenge» est un concours d'envergure internationale en ébénisterie. Chaque année, des centaines d'artisans et de designers tentent leur chance afin de remporter un des lots de 1000 à 3000 dollars et, surtout, d'obtenir une visibilité sans pareil dans l'industrie. 

En effet, c'est lors du congrès de l'AWFS à Las Vegas que les gagnants des différentes catégories ont été dévoilés. Se tenant du 19 au 22 juillet, l'AWFS est la plus grande association commerciale aux États-Unis qui représente les intérêts d'entreprises qui fournissent l'industrie de l'ameublement.

À la suite de cette victoire, Mme Bordeleau compte bien poursuivre sur sa lancée. «Je veux pousser beaucoup plus loin. Les gens ne connaissent pas beaucoup la marqueterie au Québec. Pourtant, c'est ce qu'il y a de plus haut de gamme dans le domaine de l'ébénisterie. C'est beaucoup mieux connu en Europe, où ça fait davantage partie de leur culture», indique-t-elle. 

La marqueteuse est d'ailleurs déjà en train de se donner les moyens pour pousser plus loin. Effectivement, si elle pratique aujourd'hui sa passion chez elle, Nancy Bordeleau a fait l'acquisition d'un atelier à Saint-Paulin et y déménagera à la fin du mois de septembre. «Je ne suis pas vraiment installée pour faire des projets de grande ampleur et c'est pour cela que j'ai acheté [à Saint-Paulin]. Actuellement, je suis vraiment occupée à faire de nouvelles oeuvres pour mon vernissage en plus de mon emploi dans une compagnie de téléphonie. Je dois bien gagner de l'argent, j'ai aussi deux enfants», ajoute-t-elle.

Le nouvel atelier ouvrira en même temps que le week-end portes ouvertes sur les ateliers d'artistes et d'artisans de la MRC de Maskinongé les 23 et 24 septembre prochain. «En ouvrant mon atelier, c'est un rêve que je réalise», termine-t-elle.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer