Antarctique Solo cartonne

La pièce Antarctique Solo avec Rémi-Pierre Paquin connaît... (Olivier Croteau)

Agrandir

La pièce Antarctique Solo avec Rémi-Pierre Paquin connaît un beau succès cet été à la Maison de la culture Francis-Brisson de Shawinigan.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) À mi-chemin du parcours du tout nouveau spectacle Antarctique Solo, présenté depuis le 6 juillet et jusqu'au 19 août à la Maison de la culture Francis-Brisson de Shawinigan, Bryan Perro se réjouit d'un succès au-delà des attentes.

«C'est presque complet depuis le début des représentations, indiquait-il mercredi après-midi. Tous nos jeudis soirs ont affiché complet depuis le début et en général, il n'y a que le samedi où il nous reste des places libres parce que le spectacle est présenté deux fois les samedis. Je dirais qu'on doit avoir un taux d'occupation qui tourne autour de 90 %. C'est fantastique!»

L'auteur de la pièce tirée du livre Antarctique Solo qu'il a écrit en collaboration avec l'aventurier Frédéric Dion estime que la présence du comédien Rémi-Pierre Paquin et de Pierre-François Legendre à la mise en scène constituent d'emblée des facteurs attirants pour le public. «Par contre, c'est évident qu'il nous fallait présenter un bon spectacle parce que le succès n'est jamais garanti d'avance. Or, il s'avère que tous les aspects du spectacle ont très bien fonctionné. Pour moi, en tant que directeur général et directeur artistique de Culture Shawinigan, c'est une première expérience en tant que producteur et c'est très positif. Non seulement nous avons un bon succès mais en plus, ça génère une activité économique supplémentaire dans ce secteur: les restaurants sont pleins les soirs de représentation et c'est le bienvenue.»

La capacité officielle de la salle est de 126 places qu'on arrive à étirer à 132 au besoin. «On ne peut pas parler de courbe de progression dans la fréquentation: on reste tout près du maximum depuis le début. On constate que c'est un public différent de celui de Dragao, par exemple, qui est essentiellement un spectacle familial. On retrouve davantage d'adultes en vacances et surtout, on constate que ce sont beaucoup de gens de chez nous qui viennent y

assister. C'est près de 50 % du public qui vient de Shawinigan. C'est l'fun que les gens d'ici participent et c'est très motivant pour nous.»

Pour l'instant, le spectacle a été vendu pour 18 représentations à l'extérieur de la région à l'automne (Petite-Vallée, Val-d'Or, Sept-Îles, Baie-Comeau, Chandler, Lévis, etc.) alors que deux représentations doivent encore être confirmées. «En tant que producteur, on souhaitait vendre le spectacle à l'extérieur et la réaction est très bonne jusqu'ici. Tout ça fait que le spectacle sera un beau succès financier qui va nous permettre de réinvestir dans d'autres productions dans le futur. Preuve, une fois de plus, que la culture peut générer des revenus.»

La popularité du spectacle Dragao ne semble pas... (Andréanne Lemire) - image 2.0

Agrandir

La popularité du spectacle Dragao ne semble pas vouloir se démentir à sa troisième année de présentation à la Cité de l'énergie de Shawinigan.

Andréanne Lemire

Dragao se maintient

Par ailleurs, Perro est également le metteur en scène de Dragao, le spectacle à grand déploiement de la Cité de l'énergie qui est présenté pour une troisième et, peut-être, dernière année. Selon le directeur général de la Cité de l'énergie Robert Trudel, le spectacle connaît une fois de plus un beau succès. «On a connu une légère baisse de fréquentation au début par rapport à l'an dernier mais depuis, on constate une hausse qui devrait nous permettre d'avoir des chiffres similaires à ceux de l'an dernier à la fin de la saison. C'est au-delà de nos espérances.»

Par ailleurs, il affirme que la Cité de l'énergie dans son ensemble connaît une hausse de fréquentation de 22 % par rapport à l'an dernier à la même date. Le dg attribue cette augmentation au déménagement du Musée Jean-Chrétien qui a attiré l'attention de beaucoup de gens qui ont décidé de venir le visiter. 

Comme c'est presque de coutume, la saison du spectacle Dragao se clôturera avec un grand feu d'artifice gratuit le soir de la dernière représentation le samedi 19 août. 

On ne sait toujours pas si cette troisième année sera la dernière du présent spectacle. Bryan Perro a reçu la commande d'écrire un nouveau spectacle dont le texte sera remis à Robert Trudel avant le 19 août. Tout ce qu'il peut en dévoiler présentement, même si le texte est, apparemment très avancé, c'est qu'il s'agira d'une nouvelle aventure d'Amos Daragon et qu'il y redonnera vie à certaines des marionnettes géantes utilisées dans le spectacle actuel.

«On aura un nouveau spectacle l'an prochain dans la mesure où on arrive à dénicher l'argent pour le financer, explique Robert Trudel. Sinon, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas reprendre Dragao dont on peut voir qu'il n'est pas brûlé auprès du public.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer