• Le Nouvelliste > 
  • Arts 
  • > Retour de Merlin, l'origine d'une légende à Saint-Mathieu 

Retour de Merlin, l'origine d'une légende à Saint-Mathieu

Le spectacle Merlin, l'origine d'une légende revient pour... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Le spectacle Merlin, l'origine d'une légende revient pour une deuxième saison à l'Amphithéâtre de Saint-Mathieu-du-Parc.

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Amélie Houle
Le Nouvelliste

(Saint-Mathieu-du-Parc) Après un succès qui s'est révélé être au-delà des attentes l'an dernier, les Créations Eldar reviennent en force pour leur deuxième saison, avec la présentation du spectacle Merlin, l'origine d'une légende, présenté à l'Amphithéâtre au Coeur de la Forêt de Saint-Mathieu-du-Parc, du 20 juillet au 19 août.

Même si le spectacle Merlin, l'origine d'une légende est déjà bien rodé, la fébrilité est tout de même dans l'air pour les producteurs à moins d'une  journée de la première représentation du spectacle.

«La préparation va quand même assez bien. D'un certain point de vue, ça avance très bien puisqu'on connaît déjà le spectacle, mais ce sont les nouveautés qui nous jouent des tours. Avec les comédiens, ça va encore mieux que l'année dernière. Ils ont même augmenté leur jeu d'un cran», avoue l'instigateur du projet et producteur, Martin Boisclair.

Les quatre comédiens principaux de 2016, Yannick Chapdelaine dans le rôle de Merlin, Christian Baril qui incarne Poenius, Stéphanie Labbé dans le rôle de Boudica et Christophe Payeur qui incarne Suetonius reprendront donc du service dans Merlin, l'origine d'une légende.

Encore une fois cette année, la légende bien connue du public les transportera en Bretagne, 60 ans après Jésus-Christ, en pleine invasion romaine, alors qu'un ermite dénommé Merlin devra sortir de son isolement pour sauver un général romain blessé au combat.

À la suite de certains commentaires des spectateurs l'an dernier et de certaines observations des producteurs, quelques modifications ont été apportées pour la deuxième saison de Merlin. «Certaines scènes ont été modifiées, mais d'autres ont aussi été ajoutées. On essaie d'ailleurs de rendre l'expérience encore plus participative cette année, et ce,  dès l'arrivée des spectateurs», souligne M. Boisclair.

Alors que plus de 2600 spectateurs s'étaient déplacés et que plusieurs autres s'étaient vu refuser l'entrée en raison d'un trop fort achalandage l'année dernière, l'équipe a pris la décision d'ajouter une représentation supplémentaire les jeudis pour un total de 15 spectacles.

Cette décision d'ajouter des représentations supplémentaires ne vient toutefois pas sans certaines attentes pour le producteur Martin Boisclair.

«On a une bonne pression cette année, puisqu'on doit battre l'effet de nouveauté de l'an passé. Pour être réaliste, je ne crois pas que tous les billets seront vendus pour chaque représentation, mais si on en vend la moitié chaque soir, mon objectif personnel sera atteint», mentionne-t-il.

Si le souhait de Martin Boisclair était de faire grimper à 20 ou 25 % le nombre de billets vendus à des gens de l'extérieur de la région il y a deux mois, on peut dire que c'est mission accomplie puisqu'à moins d'une journée de la première représentation, 35 % des billets ont trouvé preneurs chez des gens provenant d'autres régions du Québec.

À moins d'avis contraire, tous les spectacles auront lieu même si la pluie se met de la partie.

L'équipe invite donc les spectateurs à enfiler leur imperméable, le cas échéant.

Le spectacle Merlin, l'origine d'une légende sera présenté à l'amphithéâtre de Saint-Mathieu-du-Parc, les jeudis, vendredis et samedis, à 21 h, du 20 juillet au 19 août.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer