Festivoix: une année record

Le spectacle de Billy Talent affichait complet cette... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Le spectacle de Billy Talent affichait complet cette année au Festivoix.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Albert Brunelle
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'heure était au bilan pour l'équipe du FestiVoix et la 24e édition n'a pas déçu. Avec près de 100 spectacles en neuf jours, l'année 2017 a été «exceptionnelle et historique» selon le directeur général de l'organisation, Thomas Grégoire.

Thomas Grégoire était visiblement satisfait du travail accompli... (Olivier Croteau) - image 1.0

Agrandir

Thomas Grégoire était visiblement satisfait du travail accompli par son équipe pour la 24e édition du FestiVoix.

Olivier Croteau

Vendredi, l'équipe annonçait qu'un total de 30 207 festivaliers se sont prévalus de leurs droits d'entrée, un record qui surpasse celui de l'édition 2016 alors que 28 000 personnes en avaient fait autant. Il faut dire que la table était mise puisque, pour la première fois de son histoire, les 15 000 passeports disponibles en prévente avaient été vendus quelques semaines avant l'événement.

Armée de 400 bénévoles, l'organisation ne l'a pas eu facile côté météo. «Il a plu presque tous les jours, nos bénévoles ont travaillé fort pour faire en sorte que l'expérience soit agréable pour le public», souligne M. Grégoire.

Malgré les caprices de Dame Nature, les foules ont été au rendez-vous. À quatre reprises, soit pour les spectacles de Billy Talent, de 2Frères, d'Éric Lapointe et de Marc Dupré, le parterre de la Scène Loto Québec a atteint sa pleine capacité. On peut en dire autant des Soeurs Boulay et de Louis-Jean Cormier qui ont rempli la cour des Ursulines.

L'organisation se félicite aussi d'avoir fait découvrir de nombreux artistes aux festivaliers. En première partie de Michel Fugain, la formation sherbrookoise Valaire a notamment impressionné. «On veut les voir l'année prochaine, merci pour la découverte», s'est fait dire Thomas Grégoire par des amateurs du chanteur français.

Pour le président du conseil d'administration, Jean Lamarche, la réaction d'un groupe comme Les Dales Hawerchuck en dit beaucoup sur la qualité de l'événement. «Les membres du groupe avaient pratiqué, ils étaient prêts à faire la première partie de Billy Talent. En 15 ans, c'était le plus beau moment de leur carrière», raconte-t-il.

En plus d'une programmation renouvelée, l'édition 2017 a aussi vu de nombreuses nouveautés être ajoutées. La plus spectaculaire d'entre elles est sans aucun doute l'ouverture du fond de la scène Loto-Québec qui offrait une vue sur le Saint-Laurent. «Tout le monde a adoré, c'est la plus belle scène au Québec», a déclaré M. Grégoire. 

Face à la scène des Voix jazz, le nouvel Espace Côté Jardin Metro s'est aussi avéré une idée concluante. «Les gens se le sont approprié rapidement. À partir de 5 h jusqu'à 11 h, la place était occupée tous les soirs», ajoute le directeur général. Bordé par le Bistro SAQ et les foodtrucks, l'espace était meublé de tables et d'un écran géant afin de permettre aux gens d'écouter les concerts des Voix multiples et populaires.

Enfin, la Web RadioFestiVoix a également fait déplacer le public à plusieurs reprises pour des performances musicales et entrevues avec des artistes qui s'y sont arrêtés. Rappelons que chaque soir de spectacle, l'équipe de la radio animait un talk-show à la station située tout près de la place de la Famille de Trois-Rivières, elle aussi une nouveauté cette année.

Malgré les festivités du 375e anniversaire de Montréal et le 150e du Canada, le FestiVoix a su tirer son épingle du jeu sur la scène culturelle provinciale. En effet, des statistiques collectées les soirs de gros spectacles montrent que 44 % des festivaliers provenaient d'endroits à plus de 50 kilomètres de Trois-Rivières. «Une véritable explosion de la clientèle touristique», affirme M. Grégoire qui précise que 4 % d'entre eux proviennent de l'extérieur du Québec.

Voulant conserver son caractère accessible, l'organisation a remis à des organisations caritatives et communautaires de la région des billets d'entrée pour une valeur de 28 000 $. «Même si le prix de nos billets reste assez accessible, on fait des efforts afin de permettre à ceux qui n'ont pas les moyens de profiter des spectacles», termine M. Grégoire.

L'édition 2017 a aussi permis d'amasser plus de 10 000 $ en collecte de fonds dont une partie sera remise à la Fondation régionale pour la santé de Trois-Rivières. 

La barre est donc haute pour le 25e anniversaire de l'événement qui aura lieu du 28 juin au 8 juillet 2018.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer