Place à la 24e édition du FestiVoix

C'est à ce bon vieux rocker d'Éric Lapointe,... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

C'est à ce bon vieux rocker d'Éric Lapointe, un habitué de l'événement, que reviendra l'honneur de lancer la 24e édition du FestiVoix jeudi soir, sur la grande scène.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Depuis des mois qu'on parle de sa programmation progressivement dévoilée, c'est jeudi soir que s'ouvre l'édition 2017 du FestiVoix qui se poursuivra jusqu'au 9 juillet. Avec une centaine de spectacles différents sur une quinzaine de scènes, cette 24e édition a établi un record pour la vente des passeports qui a atteint le chiffre de 15 000 unités vendues avant même de commencer.

Place désormais à la musique et au volet artistique. Aux artistes de livrer la marchandise et à la météo de faire preuve d'un peu de miséricorde. Pour ce qui est de l'ensemble de la programmation, elle apparaît encore une fois très variée, encouragée en cela par la diversité des vocations des scènes qui continuent de se multiplier puisqu'on en compte deux nouvelles cette année: la Place de la famille derrière l'église St. James et la scène du Piano public devant le presbytère de la même église.

Avec le succès de la prévente des passeports et billets journaliers, la direction de l'événement a fait savoir mercredi qu'une modification a été apportée à la configuration de la grande scène pour le spectacle d'Éric Lapointe jeudi. Devant l'affluence prévue, et pour assurer que le site demeure sécuritaire avec des sorties toujours dégagées, on a décidé que les chaises pliantes ne seront pas permises sur l'ensemble du site et que la portion normalement réservée pour des chaises en location serait aussi éliminée pour la soirée d'ouverture. Cela permettra à un plus grand nombre de festivaliers de venir assister au spectacle du vieux routier du rock québécois dont la popularité ne se dément pas.

Cependant, des zones où il sera possible pour le public de s'asseoir demeureront disponibles, notamment sur le talus qui délimite le jardin des Ursulines face au fleuve ainsi que dans la portion gazonnée devant la scène des voix jazz dans le même jardin. De plus, des estrades libres d'accès sont installées dans le talus le long de la côte de l'hôpital. 

Par ailleurs, l'affluence coutumière devant la scène des Voix multiples située dans la cour du couvent des Ursulines pourra être contournée cette année puisque pour la première fois, les spectacles qui s'y dérouleront, dont celui de Louis-Jean Cormier jeudi soir, seront diffusés sur écran géant dans le parc des Ursulines de même que sur l'écran de la grande scène.

Fête du Canada

La programmation de la journée du 1er juillet, fête du Canada sera encore une fois gratuite pour tous. Les spectacles commenceront tôt puisque dès 10 h, on pourra entendre les Petits Chanteurs de Trois-Rivières dans le parc des Ursulines. En après-midi, à 16 h, c'est à la troupe de danse urbaine Zogma que reviendra l'honneur de faire danser la scène de la Place de la famille. La scène des Voix publiques située sur la rue des Forges, à la hauteur de l'édifice Place La Mauricie, accueillera Oupelaï à 18 h 30 alors que Théo Dugas et Heidi-Jeanne animeront la scène du piano public sur la rue des Ursulines dès 17 h 30. 

Sur la grande scène, le public pourra assister au spectacle du groupe Les Trois Accords qui sera précédé par le groupe Mordicus à partir de 20 h 35. Sur la scène des Voix multiples, c'est la Trifluvienne Fabiola Toupin qui présentera son spectacle consacré aux chansons du grand Charles Aznavour à compter de 19 h. La scène des Voix libres située dans le jardin du Manoir Boucher de Niverville accueillera le jeune auteur et compositeur Émile Bilodeau, nouvelle coqueluche du public québécois et ce, dès 18 h. Quinze minutes plus tôt, à 17 h 45, c'est la scène des voix jazz qui s'éveillera au son du groupe jazz cubain Proyecto Iré.

Question sécurité, la direction du FestiVoix assure qu'on a augmenté les différentes mesures pour la durée de cette édition en augmentant notamment la présence de gardes de sécurité tout en s'assurant de ne pas nuire à la qualité de l'expérience des festivaliers.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer