Un mariage d'art et d'histoire

Nathalie Giguère, étudiante, Claude Lessard, président de la... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Nathalie Giguère, étudiante, Claude Lessard, président de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy, Maxime Guillemette, directeur de la formation professionnelle Qualitech, Yves Lévesque, maire de Trois-Rivières, Florence Lefebvre étudiante et Luc Marchand, enseignant.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Amélie Houle
Le Nouvelliste

Deux étudiantes en ébénisterie du Centre de formation professionnelle (CFP) Qualitech, Nathalie Giguère et Florence Lefebvre, ont la chance de voir leur oeuvre d'art être exposée de manière permanente au parc de la Promenade Trois-Rivières sur Saint-Laurent. Bien que la majorité des oeuvres d'art de la ville de Trois-Rivières sont effectuée par des artistes professionnels, les deux étudiantes font exception à la règle.

La sculpture rappelle une époque où l'ancienne capitale... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste) - image 1.0

Agrandir

La sculpture rappelle une époque où l'ancienne capitale du papier était à l'honneur, avec une ancienne pièce d'estacade qui est la pièce maîtresse, le tout soutenu par un bras en aluminium soudé.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

À la fois moderne et artistique, l'oeuvre d'art souligne une partie importante de l'histoire de la ville à travers les décennies. Ainsi, la sculpture rappelle une époque où l'ancienne capitale du papier était à l'honneur, avec une ancienne pièce d'estacade qui est la pièce maîtresse, le tout soutenu par un bras en aluminium soudé. 

«Ce projet démontre la notion historique de la ville avec l'estacade qui est à l'honneur. Ça nous rappelle que ce sont des métiers qui ont bâti la Mauricie et qui vont, dans le futur, continuer à bâtir notre économie», explique le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque.

Même si le projet est né de l'idée des deux étudiantes et de leur professeur Luk Marchand, sa réalisation est toutefois le résultat de plusieurs corps de métier présents à Qualitech, soit la fonderie, la charpenterie-menuiserie, le briquetage-maçonnerie, le soudage-montage et l'électromécanique de systèmes automatisés.

Pour rappeler leur apport à l'économie de la région, les noms de tous les métiers du Centre de formation professionnelle sont gravés à la base de l'oeuvre. «C'est une façon pour nous de dire aux étudiants que leur futur métier est tellement important qu'on trouve important de les exposer sur cette promenade», souligne M. Lévesque.

Le projet s'échelonnant sur une année scolaire complète, les étudiants impliqués ont pour leur part dû investir du temps à l'extérieur des heures de classe pour la réalisation du projet. «C'est la fin d'un long processus de travail et c'est une fierté pour nous de pouvoir exposer notre oeuvre sur la place publique», confie l'étudiante en ébénisterie Florence Lefebvre.

L'oeuvre d'art inaugurée mardi est ainsi le résultat d'un concours organisé au CFP Qualitech pour les étudiants ayant un profil artistique développé, le tout visant à faire la promotion d'une dimension entrepreneuriale en ce qui a trait à la conception de l'oeuvre.

«Lorsqu'on a présenté le projet, tout le monde a été unanime et a voulu embarquer dans le projet. Au total, une cinquantaine de personnes étaient intéressées, mais seulement une quinzaine d'entre elles ont présenté leur projet», mentionne le directeur de la formation professionnelle Qualitech, Maxime Guillemette.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer