Exposition à Wôlinak: une mémoire bien vivante

Richard O'Bomsawin, chef d'Odanak, Dave Bernard, de Wôlinak,... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Richard O'Bomsawin, chef d'Odanak, Dave Bernard, de Wôlinak, Nicholas Roquet, du CLMHC, et Mario Marchand, historien.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Wôlinak) Profitant de la fête nationale des Autochtones, le Conseil des Abénakis de Wôlinak a inauguré mercredi l'exposition Mémoire vivante, la rivière au long détour présentée dans le tout nouveau décor de la Petite Chapelle Sainte-Thérèse de Wôlinak, maintenant transformée en centre d'interprétation, et ce, grâce aux 151 000 dollars octroyés dans le cadre des festivités du 150e anniversaire de la Confédération.

«Canada 150 offre l'occasion de souligner la résilience et la fierté des peuples autochtones, ainsi que la richesse de leurs cultures. Ce nouvel espace culturel permettra aux Canadiens de découvrir une facette importante de l'histoire de la Nation Waban-Aki», a commenté par voie de communiqué la ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly.

Fier du travail accompli par les membres de sa communauté, le chef Michel R. Bernard abonde dans le même sens. «Grâce à l'exposition, notre communauté retrouve sa place dans la grande histoire des Premières Nations, ainsi que celles des Peuples fondateurs du Canada», a-t-il fait savoir.

Par la même occasion, cet événement a permis de dévoiler une plaque commémorative offerte par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC). Également installée à Odanak, cette plaque historique met en lumière la migration des Abénakis dans la vallée du Saint-Laurent durant la période coloniale française afin que ces derniers puissent protéger la Nouvelle-France contre les invasions des Anglais sur le territoire.

«Le gouvernement du Canada est heureux de commémorer l'importance historique nationale des migrations abénakises en Nouvelle-France entre 1675 et 1748. Grâce aux établissements d'Odanak et de Wôlinak, la culture abénakise survit et continue de s'épanouir. À l'occasion du 150e anniversaire de notre grande nation, il est important pour nous tous d'en apprendre davantage sur les personnages, les endroits et les événements qui ont façonné notre riche histoire culturelle», a mentionné le ministre du Commerce international et député fédéral de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, aussi par voie de communiqué.

L'exposition Mémoire vivante, la rivière au long détour est présentée gratuitement jusqu'au 4 septembre à la Petite Chapelle de Sainte-Thérèse située au 10 110 de la rue Kolipaïo, à Wôlinak. Pour connaître l'horaire complet du centre d'interprétation, on peut contacter le Conseil des Abénakis de Wôlinak en composant le 819 294-6696.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer