Un été chaud à Shawinigan

C'est Nanette Workman, devant, qui lancera les festivités... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

C'est Nanette Workman, devant, qui lancera les festivités le 8 juillet dans le cadre de l'événement Un été signé Shawinigan. Elle est ici en compagnie de la responsable de la programmation Michèle Pinard.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Shawinigan) L'événement annuel Un été signé Shawinigan revient cette année et les organisateurs ont tenu à spécifier qu'il se déroulera beau temps, mauvais temps. Ils en ont même fait le slogan de cette édition qui aura lieu du 7 juillet au 24 août.

La grande scène de l'événement sera de nouveau installée place du Marché qui accueillera les spectacles les plus imposants tous les vendredis soirs. C'est à Nanette Workman qu'on a confié le soin d'ouvrir les festivités. 

La chanteuse a d'ailleurs assisté à la conférence de presse annonçant l'événement mardi matin à la place du Marché.

Comme on veut plaire à tous les publics, on a ratissé large dans les genres musicaux qui se succéderont sur la grande scène.

Le 14 juillet, c'est Fred Fortin qui sera l'invité avec son spectacle Ultramarr. Le 21 juillet, on verra The Brooks, un groupe de jazz punk. Marie-Chantal Toupin sera de retour à Shawinigan le 28 juillet.

La semaine suivante, ce sera au tour de Loco Locass de faire danser le public de la place du Marché.

Par la suite, on pourra voir Guy Bélanger le 11 août dans un contexte complètement blues avec une première partie assurée par Gilles Sioui. Finalement, la Famille Ouellette, un groupe de la relève avec une forte dose d'humour clôturera ces spectacles sur la grande scène le 18 août.

Puisque l'événement Un été signé Shawinigan compte pas moins de 25 activités et spectacles, on pourra en voir sur plusieurs autres sites. Ainsi, les dimanches, 14 h, c'est à la place des Canotiers qu'on devra aller pour voir se succéder, entre le 9 et le 30 juillet, Vladimir Sidorov, Les Demoizelles, Yan Boissonnault, Caroline Chouinard et Pastel.

On inaugure un nouveau site avec l'Espace Sainte-Flore, voisin de l'église. Les jeudis dès 19 h, on fera honneur à la musique jazz sous différentes formes. Entre le 13 juillet et le 3 août, on pourra y entendre successivement Denis Dion, le trio BBQ, Mano Ardiente et Jazz Tonic.

Le parc Saint-Maurice sera l'hôte de spectacles les samedis à 15 h. On pourra y voir et entendre La Grande Déraille (8 juillet), l'Orchestre Du Rocher (15 juillet), l'Union Musicale (22 juillet), Nos Deux (29 juillet), Transcendanse (5 août) et le Trio Brière (12 août). 

On revient avec l'activité cinéma cette année mais la responsable de la programmation Michèle Pinard admet qu'il s'agit d'un essai. On offrira trois représentations à 19 h, à la Maison de la culture Francis-Brisson les mercredis 12, 19 et 26 juillet. Au programme: God Save Justin Trudeau, Michaëlle en sacrament et Hommes-des-bois et dans chacun des cas, le visionnement se fera en compagnie des artisans du film.

Le dimanche 20 août, à 16 h, les familles sont conviées pour un grand pique-nique familial avant le spectacle Les aventures de Lagardère présenté par la Roulotte de Paul Buissonneau. Le spectacle est prévu pour 19 h au parc de l'Horloge.

Pour Michèle Pinard, il était nécessaire d'aller dans plusieurs directions pour rejoindre le plus large public possible.

«J'avoue que mon premier critère, ça reste mes goûts. Je fais une liste des artistes que je voudrais voir dans la programmation en m'assurant d'en avoir beaucoup pour arriver à une programmation complète. On vise souvent une clientèle d'adultes mais cette année, avec Loco Locass, notamment, je pense aussi aller rejoindre une clientèle plus jeune. C'est important de penser à tout le monde en élaborant nos événements.»

Pour ce qui est du slogan Beau temps, mauvais temps, il invite clairement le public à ne pas se laisser décourager par une pluie passagère la journée d'un spectacle.

«On va aménager de nouvelles installations avec des tentes à côté de la scène pour bien protéger les artistes et je veux que les gens sachent que nous allons tout faire pour présenter les spectacles tant que ce n'est pas dangereux. Il faut s'attendre à ce qu'il y ait des orages en été mais ce n'est pas parce qu'il pleut à 18 h qu'il va pleuvoir à 20 h. Nous, on va aller de l'avant avec nos spectacles.»

L'an dernier, on a accueilli un total de 22 000 personnes et Michèle Pinard affirme qu'elle serait contente d'atteindre le chiffre de 25 000 pour l'été 2017. Tous les spectacles et événements sont gratuits.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer