Père-Frédéric: son musée rouvert

De gauche à droite: le frère Michel Boyer,... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

De gauche à droite: le frère Michel Boyer, responsable de la communauté franciscaine de Trois-Rivières, le frère Néhémie Prybinsky, directeur du Centre Père-Frédéric, et le frère Roland Bonenfant, vice-postulateur de la cause du Père Frédéric.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Brigitte Trahan
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Au cours des dernières années, le sort s'est acharné sur les Franciscains de la rue Saint-Maurice, à Trois-Rivières. Leur musée a été frappé à quatre reprises par des inondations et des infiltrations d'eau qui ont endommagé des murs, la boutique, les toilettes, les supports et les colonnes.

Tout cela est fort heureusement derrière eux maintenant. Mardi, le Musée Frédéric-Janssoone ouvrait enfin ses portes, jusqu'au 4 octobre, avec un décor amélioré, des couleurs plus claires et des pages d'histoire à raconter.

Le frère Néhémie Prybinsky ne cache pas que de vivre des dommages à répétition, «c'était très décourageant. On était impuissants pour régler la question de la fuite d'eau de la Ville», dit-il, la dernière inondation remontant à mars 2016.

«Avec l'aide des assurances de la fraternité ici, de la Province des Franciscains, nous avons procédé à une évaluation urgente des travaux prioritaires», dit-il.

Le mur extérieur a été rendu étanche, tous les murs ont été refaits, de même que les toilettes et la peinture.

Ces travaux, dit-il, ont permis de changer l'aspect du Musée et de réorganiser l'exposition permanente.

La carriole originale du Père Frédéric a aussi été intégrée au Musée grâce à un don fait par Eugène Turcotte. De nouvelles affichettes ont aussi été installées.

À la fin de 2016, la crypte où sont déposés les corps de 18 des Frères franciscains a aussi été refaite.

L'idée a alors surgi d'en faire une mémoire vive en appliquant sur les murs huit fresques relatant les principaux éléments de la spiritualité des Franciscains au fil de l'histoire. Ces oeuvres sont la création de la peintre professionnelle Hélène Lafontaine.

Tout est en place, donc, pour la quatrième édition du Préfestival Père-Frédéric qui précède le Festival de l'Assomption du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap.

Les activités se dérouleront les 29 et 30 juillet et le 5 août, tant au Sanctuaire qu'à la chapelle Saint-Antoine et dans la paroisse de Saint-Élie-de-Caxton où se dérouleront des messes en anglais, en français et en espagnol, de même que des conférences, un chemin de croix et des visites guidées au Musée.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer