Perce-Neige revient

L'auteur trifluvien Michel Châteauneuf sortira en mars prochain... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'auteur trifluvien Michel Châteauneuf sortira en mars prochain le troisième tome de sa série des aventures du chevalier Perce-Neige.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'auteur trifluvien Michel Châteauneuf publiera un troisième tome de sa populaire série d'aventures du chevalier Perce-Neige. Ce dernier roman de la trilogie s'intitulera La descente aux enfers de Perce-Neige et sera publié aux Éditions Pierre Tisseyre probablement en mars 2018.

Ce volet final de la trilogie arrivera chez les libraires quatre ans après la parution du deuxième tome, L'odyssée de Perce-Neige, sorti en 2014 alors que le roman initial, La quête de Perce-Neige, avait été lancé en 2005.

Les romans de cette épopée nordique dans le Moyen Âge québécois destinés à un jeune public sont inscrits au programme dans plusieurs établissements scolaires de la province.

«J'ai été chanceux, d'indiquer l'auteur, parce que la vie commerciale habituelle d'un roman est d'une durée d'une dizaine de mois alors que le fait de le retrouver dans les écoles l'allonge énormément. Chaque année, il semble qu'une ou plusieurs écoles l'inscrivent dans leur programme d'enseignement de sorte que le premier tome a déjà fait l'objet de trois rééditions depuis sa sortie en 2005.» 

Dans le cas du dernier volet, l'auteur propose une expédition au centre de la Terre où le château de la vieille capitale s'est mystérieusement effondré. Perce-Neige et ses habituels compagnons d'armes s'efforceront de le retrouver. Chemin faisant, ils traverseront les enfers grec et chrétien et y feront d'étonnantes rencontres en voguant sur les flots des rivières infernales.

Professeur de littérature au Collège Laflèche, Michel Châteauneuf a pris congé de son emploi pendant une session pour pouvoir se consacrer à la rédaction de ce nouvel ouvrage dont il estime le temps total de rédaction à environ un an.

«Ça implique un certain travail de recherche entre autres parce qu'à la fin du roman, j'inclus une table des clins d'oeil dans laquelle j'inclus toutes les références à des événements, personnages ou lieux réels. J'intègre aussi à mes récits des légendes traditionnelles du Québec servies à la sauce médiévale parce qu'avec cette trilogie, j'ai, en quelque sorte, inventé le Moyen Âge québécois. Le livre offre un niveau de lecture qui s'adresse aux jeunes de 14 à 18 ans mais j'ai aussi un second degré qui est plutôt destiné aux adultes.»

C'est sans doute ce qui explique la diversité de son lectorat. «En plus des écoles secondaires, le premier livre de la trilogie a été inscrit au programme dans au moins un cégep ainsi que dans un cours à l'UQTR. Il s'est aussi développé un lectorat adulte dès le premier tome et ces gens-là continuent de me suivre.»

S'il ne fait aucun doute que la trilogie se terminera avec ce roman, Châteauneuf n'exclut pas l'idée de créer une autre trilogie autour de son personnage du chevalier Perce-Neige mais dans un nouveau contexte.




À lire aussi

  • Jouer avec les époques

    Arts

    Jouer avec les époques

    Dans son premier roman jeunesse, Michel Châteauneuf pastichait la chanson de geste pour raconter les aventures de Perce-Neige au royaume d'Engelure,... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer