Au coeur de l'univers rétro

Karine Hémond et Gaétan Pouliot, respectivement chef de... (Audrey Tremblay, Le Nouvelliste)

Agrandir

Karine Hémond et Gaétan Pouliot, respectivement chef de choeur et président du groupe vocal Brise du Nord, proposent un spectacle rétro à la fin mai.

Audrey Tremblay, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(La Tuque) La trentaine de choristes du groupe vocal Brise du Nord promettent une immersion totale dans les années 50 pour leur concert annuel. Il y aura deux représentations plutôt qu'une les 27 et 28 mai au complexe culturel Félix-Leclerc à La Tuque.

«C'est un samedi soir et un dimanche après-midi. On pense que ça peut permettre à une autre catégorie de personne de pouvoir venir nous voir. C'est un spectacle à saveur rétro. Il y a des chansons des années 50, mais aussi des années 2000 qui ont ce style-là», lance d'entrée de jeu la chef de choeur, Karine Hémond.

On promet de plonger le spectateur directement dans cette époque avec l'ambiance et les costumes vintage.

«Ce qu'il y a de particulier cette année c'est que nous allons être accompagnés de l'orchestre de Michel Kozlovsky, Arcturus. C'est un stage band, trompette saxophone, trombone... Ça va être quelque chose», assure Gaétan Pouliot, président du groupe vocal.

«Je voulais vraiment que la salle soit comme si on était dans un ballroom de ces années-là. Ça va être sombre, mais c'est comme si on y était. On se replonge là-dedans», ajoute Mme Hémond.

Spectaculaire et varié voilà comment on décrit le spectacle. La troupe a d'ailleurs investi plusieurs heures de pratique dans ce défi qu'elle s'est lancé en début d'année. La vente de billets va déjà bon train.

Il sera également possible de découvrir ou redécouvrir les choristes du groupe vocal Brise du Nord au centre-ville de La Tuque le 17 août prochain.

«On va être sur la scène des Jeudis centre-ville, mais ce n'est pas dans le cadre des Jeudis centre-ville. On a accepté sans hésitation», a souligné Karine Hémond.

Cette dernière a également fait savoir que la porte était grande ouverte pour les nouveaux membres dès le printemps.

«On est toujours en recrutement. Les gens n'ont pas besoin de connaître la musique. Si les gens ont le goût de se joindre à nous, ils sont les bienvenus en septembre», a conclu Mme Hémond.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer