Olivier Laquerre sera du concert Portraits d'Angleterre

Le baryton trifluvien Olivier Laquerre chantera avec l'orchestre... (Anca Gaston)

Agrandir

Le baryton trifluvien Olivier Laquerre chantera avec l'orchestre et l'ensemble vocal du conservatoire, la Maîtrise du Cap et le Choeur du Roy dimanche.

Anca Gaston

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

Ce sera dans un esprit de retrouvailles que le baryton Olivier Laquerre et la soprano Monique Pagé s'uniront à l'orchestre et l'ensemble vocal du Conservatoire de musique de Trois-Rivières, à la Maîtrise du Cap et au Choeur du Roy pour le concert Portraits d'Angleterre, ce dimanche 30 avril à 15 h à l'église Notre-Dame-des-Sept-Allégresses.

Le soliste invité Olivier Laquerre figure sur la liste des anciens du conservatoire et de la Maîtrise du Cap. Il est maintenant basé à Toronto, et sa carrière a pris un volet international avec entre autres des prestations à Séoul, à Versailles et à plusieurs endroits aux États-Unis. 

Ces dernières années, la plupart de ses engagements se déploient au sein de l'Opera Atelier et du Boston Early Music Festival. Il fait aussi partie du Queen's Own Rifles of Canada, un régiment dans l'orchestre duquel il joue du cor français, et chante aussi.

Le cheminement de ce Trifluvien né à Victoriaville aurait pu prendre d'autres directions, puisqu'il a étudié en sciences pures au Cégep avant de s'inscrire en génie informatique à l'Université de Sherbrooke. Et c'est par le cor français que le musicien est arrivé dans l'univers du chant.

«En cinquième secondaire à l'école Sainte-Ursule, je jouais du cor français. C'est ce qui m'a permis d'entrer au conservatoire de Trois-Rivières et que tout a commencé. J'ai commencé à chanter avec des choeurs, dont le choeur du conservatoire avec Raymond Perrin. C'est là que j'ai fait mon premier concert avec le conservatoire; je pense qu'on faisait le Psaume 42 de Mendelssohn, dans un concert qui était tellement magnifique!», se souvient-il.

Ne se trouvant «pas assez fort en mathématiques» pour continuer ses études en informatique et sentant que le chant prenait de plus en plus de place dans sa vie, Olivier Laquerre a bifurqué vers l'Université McGill, où il a étudié en chant. C'est à cette époque que ses premiers contrats professionnels se sont présentés.

«Trois-Rivières est un des premiers endroits où j'ai eu des contrats comme soliste. J'ai fait mon premier Messie en tant que soliste à Trois-Rivières. C'est vraiment Trois-Rivières qui m'a poussé en avant, qui m'a montré que je valais d'être engagé. Trois-Rivières, pour moi, est la ville où tout a commencé», témoigne-t-il.

Olivier Laquerre s'est établi à Toronto en 2001 lorsqu'il fut recruté par la Canadian Opera Company, un équivalent de l'atelier lyrique de l'Opéra de Montréal.

Le concert de dimanche

En plus d'avoir étudié au Conservatoire de musique de Trois-Rivières, Olivier Laquerre a aussi fait partie de la Maîtrise du Cap, qu'il retrouvera dimanche. Il renouera également avec la soprano Monique Pagé, une autre ancienne du conservatoire trifluvien, qu'il avait entre autres côtoyée dans le circuit des Jeunesses musicales du Canada.

Les deux ont été lauréats du prix Joseph-Rouleau du concours des JMC, et ils ont partagé la scène dans la production Constance, un opéra constitué d'extraits d'oeuvres de Mozart, avec l'ensemble Appassionata en 2004.

Le concert de dimanche, du conservatoire et de ses partenaires, sera dédié au répertoire anglais. On pourra y entendre des oeuvres de Delius et d'Elgar, de même que Mass of the Children, de Rutter, à laquelle Olivier Laquerre prêtera sa voix.

«Je ne connaissais pas cette oeuvre, mais je connaissais Rutter. Quand je l'ai écoutée, je suis tombé en amour avec la musique. J'ai tellement hâte de chanter ça, c'est vraiment beau. Mes pièces préférées sont celles en duo avec Monique Pagé», commente Olivier Laquerre.

Les billets pour Portraits d'Angleterre, sont en vente au conservatoire et à l'entrée au coût de 12 $ (5 $ pour les étudiants et gratuit pour les moins de 12 ans). L'orchestre du conservatoire est dirigé par Sébastien Lépine, son ensemble vocal par Raymond Perrin, la Maîtrise du Cap par Claire Bisaillon et le Choeur du Roy par André Godbout.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer