Le hockey, une religion?

La présidente du conseil d'administration du musée, Dominique... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

La présidente du conseil d'administration du musée, Dominique Boucher, est fière d'Amen nous la coupe, hébergée jusqu'en octobre 2018.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Nicolet) Les fantômes du Forum peuvent-ils aider «Jésus Price» à enchaîner les miracles devant son filet, pour guider la Sainte-Flanelle vers le Saint-Graal qu'est la coupe Stanley, tout ça dans la Mecque du hockey?

Certains des amateurs parmi les plus fanatiques prieront à l'Oratoire Saint-Joseph alors que d'autres, dans la région, allumeront peut-être un lampion au sanctuaire Notre-Dame-du-Cap. À la lumière de ces «rites», le hockey est-il une religion?

Chose certaine, les corrélations ne manquent pas entre le hockey et certaines pratiques religieuses. On parle de la grand-messe du samedi soir, du prochain sauveur d'une équipe, bref, d'une ferveur presque religieuse pour de nombreux partisans, une passion qui se transmet souvent de génération en génération.

C'est dans cette optique que le Musée des religions du monde de Nicolet invitera la population, dès le 9 juin, à sa nouvelle exposition Amen nous la coupe dans laquelle, vous l'aurez deviné, le hockey volera la vedette.

L'idée de proposer une galerie traitant de notre sport national vient du directeur du musée, Jean-François Royal, influencé notamment par les travaux du professeur à la faculté de théologie et des sciences des religions de l'Université de Montréal, Olivier Bauer. Depuis 2009, celui-ci a publié quelques livres sur le sujet, dont le plus récent est Une théologie du Canadien de Montréal.

Si l'on se fie à l'analyse de Bauer, le Canadien remplit deux fonctions majeures de la religion: perpétuer des traditions et être un lien autour duquel des individus communient.

«Par contre, pour cette exposition, on ne s'attarde pas seulement sur le Canadien, mais bien sur le hockey en général», prévient la coordonnatrice Noémie Deschamps. «C'est un sujet florissant qui est d'autant plus intéressant alors qu'on célèbre le 125e anniversaire de la coupe Stanley et le centenaire de la Ligue nationale de hockey.»

Ludique et instructif

Selon la coordonnatrice, autant le féru de statistiques que le jeune hockeyeur apprécieront la visite. «C'est très ludique. On dresse évidemment des parallèles entre le hockey et les religions, entre autres avec des saints réels. Ça se déroule dans un environnement dynamique où le jeu sera à l'honneur. Les gens pourront tester leurs connaissances avec des questionnaires.»

Oui, l'exposition se voudra d'abord interactive. Le visiteur pourra ainsi reproduire la célèbre mélodie de La Soirée du hockey à l'orgue, un instrument bien présent dans nos églises. 

Le Musée canadien de l'histoire à Gatineau a prêté plusieurs objets à son cousin de Nicolet. L'animateur Michel Barrette a également été très généreux, lui qui mise sur une belle collection d'articles de hockey. «On a un banc du Forum, un chandail signé par Jean Béliveau, plusieurs objets ayant appartenu à des légendes du hockey, comme Maurice Richard», énumère la présidente du conseil d'administration du musée, Dominique Boucher.

«Monsieur Barrette a plusieurs bâtons signés et le premier chandail du Canadien porté par Ginette Reno quand elle a commencé à chanter l'hymne national au Centre Bell, en 2014. On s'aperçoit que plusieurs des plus grands fans de hockey sont aussi de fiers collectionneurs.»

Une portion plus éducative portera sur l'histoire du hockey et ses liens avec la religion chrétienne au Québec. «Peu de gens le savent, mais les religieux ont encouragé l'implantation du hockey. Le sport était joué dans les collèges classiques», souligne Noémie Deschamps.

Les grandes lignes de la future exposition ont été présentées jeudi soir dans le cadre d'une soirée bénéfice, en collaboration avec le Club Optimiste de Nicolet. Un encan silencieux a eu lieu et les dirigeants du musée ont même eu le privilège d'exposer la coupe Memorial.

Le musée héberge Amen nous la coupe jusqu'en octobre 2018. L'exposition fera par la suite une tournée au Québec. D'ici là, à vos chapelets! Le Canadien a une série à gagner contre les Rangers...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer