Dean Brody au Festival western de Saint-Tite

Dean Brody se produira en première partie du...

Agrandir

Dean Brody se produira en première partie du spectacle d'Alabama le 7 septembre au Festival western de Saint-Tite.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Saint-Tite) Le Festival western de Saint-Tite a annoncé mardi l'identité du chanteur qui assurera la première partie du spectacle de la formation Alabama le 7 septembre. Il s'agit du Canadien Dean Brody, avantageusement connu dans le monde du new country.

«Quand on a annoncé Alabama, l'objectif premier était de dire merci à tous nos festivaliers qui sont là depuis toujours, en offrant une valeur sûre, en offrant quelque chose de classique. On avait aussi l'intérêt de prendre soin de notre nouvelle clientèle, les plus jeunes qui aiment un nouveau style musical, le new country. Dean Brody est vraiment une étoile montante dans le domaine de la musique country nouvelle génération», explique le directeur général du Festival western de Saint-Tite, Pascal Lafrenière.

Dean Brody n'hésite pas à marier les influences traditionnelles, pop ou même reggae dans ses chansons. Lauréat de nombreux prix, il a remporté le Juno de l'album country de l'année en 2016 pour Gypsy Road. En plus d'être certifié platine, son succès Bring Down the House lui a valu quatre nominations aux Canadian Country Music Awards en 2016, dont celle de chanson de l'année.

En tout, le chanteur originaire de Jaffray, en Colombie-Britannique, a mérité deux Junos et 13 Canadian Country Music Awards. Il a lancé son sixième album, Beautiful Freakshow, en octobre dernier, et amorcera sa tournée canadienne ce mois-ci.

«Pour nous, c'est une grosse prise en termes d'artistes canadiens. La clientèle visée, c'est les plus jeunes qui s'identifient à cette musique plus country rock, plus twistée. On pense qu'on a un éventail pour répondre aux attentes de tous les goûts, tant le new country pour les plus jeunes, que le country plus classique qui va plaire aux plus nostalgiques», résume Pascal Lafrenière, ravi du rythme de la vente des billets pour la soirée musicale du 7 septembre.

La formation The Cajuns pourra aussi être entendue en lever de rideau de ce spectacle de lancement de la 50e édition du Festival western, aux Grandes estrades Coors Banquet. Le groupe beauceron s'est déjà produit au Festival western dans les chapiteaux. «C'est un groupe très dynamique!», assure M. Lafrenière.

«Les activités du 50e sont là pour rendre hommage. Et pour rendre hommage, on a forcé la note pour que le coût du billet soit le plus bas possible. Pour ce calibre-là, des billets à partir de 59 $, on ne peut pas faire mieux. On le fait parce que c'est le 50e et on est fier de ça», commente le directeur du festival.

Les billets, au coût de 59$ et 99$ avec une option de billet VIP à 149$, sont en vente au www.fwst.ca.




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer