Les arts en bref

Le préfet de la MRC de Bécancour, Mario... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Le préfet de la MRC de Bécancour, Mario Lyonnais.

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marc Rochette
Le Nouvelliste

(Nicolet) MRC de Bécancour et Nicolet-Yamaska: entente de 192 000 $ pour le développement culturel

Les MRC de Bécancour et Nicolet-Yamaska viennent de procéder à la signature d'une nouvelle entente de développement culturel pour 2017 qui rassemble, pour la première fois dans la région, sept signataires. En vertu de cet accord, 192 000 $ seront ainsi investis cette année dans 13 projets prévus par les plans d'action de chacun des partenaires.

Le ministère de la Culture et des Communications y participe à la hauteur de 92 000 $ par le biais de son programme d'aide aux initiatives de partenariat. Le reste du budget provient de l'investissement des partenaires à raison de 30 000 $ par le Conseil des Abénakis d'Odanak, 22 000 $ par la MRC de Nicolet-Yamaska, 20 500 $ par la MRC de Bécancour, 12 500 $ par la Ville de Nicolet, 10 000 $ par le Conseil des Abénakis de Wôlinak et 5000 $ par Denys Guévin, homme d'affaires de Saint-Léonard-d'Aston.

Les préfets des deux MRC se disent satisfaits de cette «mise en commun des forces de chacun dans un effort de concertation». Et cette démarche, disent-ils, relève du même esprit d'optimisation qui a résulté l'an dernier au partage d'une ressource pour le développement culturel.

«L'entente 2017 aura certainement des retombées positives sur la vitalité culturelle et artistique et devrait permettre d'accroître le plein potentiel des communautés des deux territoires en matière de culture, dans le respect des particularités de chacune des MRC», précise Mario Lyonnais, préfet de la MRC de Bécancour.

Les projets de la cuvée 2017 sont variés et touchent à plusieurs disciplines. Le plus attendu est certainement la reconduction du Fonds culturel qui revient dans une version conjointe, dit-on, des plus intéressantes. On y trouve aussi une mise en valeur de bâtiments vedettes dans la MRC de Bécancour, une programmation d'activités numériques et technologiques pour la bibliothèque H.-N.-Biron de Nicolet, la préparation d'un circuit de baladodécouverte dans Nicolet-Yamaska, la réalisation d'un court métrage sur le patrimoine industriel de Saint-Léonard-d'Aston et la mise en place de différentes activités de partage de la culture abénakise, pour ne nommer que ces projets. 

«En plus de contribuer à la qualité de vie des résidents d'un territoire, la culture représente un levier de développement économique important pour une région. Cette annonce illustre bien notre volonté et notre capacité de travailler en partenariat pour maintenir les acquis et développer encore davantage ce secteur enrichissant à tout point de vue», conclut le préfet de la MRC de Nicolet-Yamaska, Marc Descôteaux.

Des jeunes de Bécancour participent à «Change le monde une oeuvre à la fois»

Dans le cadre du projet artistique «Change le monde une oeuvre à la fois», 12 adolescents des maisons des jeunes 

de Sainte-Gertrude et de Sainte-Angèle, à Bécancour, ont participé à la conception d'une oeuvre médiatique avec l'objectif de développer leur conscience citoyenne. 

Sous la supervision de l'artiste et médiateur culturel Javier Escamilla, ils ont créé une oeuvre composée presque exclusivement de matériaux recyclés qui évoque l'histoire de l'Homme, sa relation avec la nature et les conséquences d'une surexploitation des ressources. 

Comme celles des autres participants à ce projet du Réseau Inter-actif du Comité de solidarité Trois-Rivières, l'oeuvre des jeunes de Bécancour sera exposée au Musée québécois de culture populaire à la fin du mois. 

Le vernissage est prévu le 28 mars de 16 h 15 à 18 h.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer