Place au théâtre d'ombres

Ces artistes chinois ont livré des extraits de... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Ces artistes chinois ont livré des extraits de la trame sonore de leur spectacle d'ombres chinoises traditionnelles.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Dans le cadre de son rendez-vous annuel Passeport pour..., Culture Shawinigan célèbre cette année la Chine. Une première délégation a été accueillie mardi et passera 10 jours dans la région.

De cette délégation, les artistes de la compagnie The Shadow Play Troupe of Huan County partageront les secrets de leur art du théâtre d'ombres chinoises au coeur de plusieurs activités couronnées par un souper-spectacle le 23 mars à la Maison de la culture Francis-Brisson.

Les artistes de cette compagnie de théâtre d'ombres des plus traditionnels jouent de la musique, chantent et manipulent les marionnettes faites de cuir coloré.

De passage à Trois-Rivières jeudi matin pour visiter Boréalis et rencontrer la presse, quatre de ces artistes ont livré des extraits de la trame sonore de leur spectacle, révélant des instruments peu connus ici, dont le sixian (un instrument à quatre cordes couvert de peau de serpent), le suona (un instrument à vent), le shuaibang (instrument percussif) et l'erhu (instrument à deux cordes).

Ces vendredi et samedi, les artistes chinois offriront des classes de maître à des collègues de la région et d'ailleurs au Québec. Puis, les 21 et 22 mars, ils proposeront leur spectacle à des groupes scolaires. Le souper-spectacle du 23 mars a séduit la population dès son annonce, de sorte qu'il affiche complet.

Les artistes de Quingyang, une ville d'environ 2,5 millions d'habitants située au centre de la Chine, en sont à leur première visite au Québec. Dans une optique d'échange, l'équipe de Culture Shawinigan leur fait découvrir la région. 

«On voulait que leur séjour soit le plus agréable possible. On leur a fait faire des tours de ville, on leur fait visiter Boréalis pour l'histoire du papier, parce qu'on sait que le papier vient de la Chine et on voulait faire un beau lien avec ça.

On est allés au Trou du diable leur faire goûter nos bières locales. Il y aura une sortie à la cabane à sucre et nous irons à Québec pour leur faire voir la capitale», énumère Sébastien Turgeon, directeur du marketing et des communications pour Culture Shawinigan.

La programmation de Passeport pour... la Chine comprend aussi le spectacle multimédia Immortal Chi, prévu le 26 mars à 16 h au Centre des arts de Shawinigan. Une deuxième délégation chinoise d'une trentaine de personnes, comprenant la distribution du spectacle, sera reçue à Shawinigan du 21 au 26 mars dans le contexte de ce 18e Passeport pour... organisé par Culture Shawinigan.

Des ateliers de découverte du thé, du taï-chi et de la cuisine chinoise sont aussi au programme, respectivement les 18, 19 et 25 mars.

Le Centre d'exposition Léo-Ayotte du Centre des arts présente pour sa part trois expositions thématiques: Le pinceau, la gouge et la soie, qui expose des estampes de Li Kang, Jiang Lu et Wu Jiantang (commissaire Guy Langevin), Chine, récit photographique dans l'empire du Milieu, de François Nadeau, ainsi que Voyage au coeur de la Chine, qui met en valeur les richesses et les traditions chinoises. 

Ces expositions sont à l'affiche jusqu'au 2 avril.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer