Une oeuvre collective pour souligner les 35 ans

On retrouve sur la photo, devant, les participantes... (François Gervais)

Agrandir

On retrouve sur la photo, devant, les participantes Julie Dragger, Denise Hogue, Roseline Arvisais et la coordonnatrice du Centre de femmes de Shawinigan France Lavigne, et derrière, les participantes Chantal Dugré, Yolande Loranger et Ginette Gélinas.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Marie-Josée Montminy
Le Nouvelliste

(Shawinigan) Le Centre de femmes de Shawinigan a profité de la Journée internationale des femmes mercredi pour procéder au lancement d'une oeuvre collective réalisée dans le cadre du projet Change le monde, une oeuvre à la fois. Six femmes ont été guidées par l'artiste Javier Escamilla pour créer l'oeuvre Femmes unies, forces infinies, qui sera exposée au Musée québécois de culture populaire de Trois-Rivières du 28 mars au 9 avril.

Le projet Change le monde, une oeuvre à la fois, est chapeauté par le réseau In-Terre-Actif du Comité de solidarité Trois-Rivières et se déploie surtout dans les écoles, mais parfois au sein d'organismes communautaires comme le Centre de femmes de Shawinigan, qui célèbre cette année ses 35 ans d'existence. Les participantes ont complété leur oeuvre au cours de cinq ateliers imaginés par l'artiste Javier Escamilla, notamment associé au Comité de solidarité Trois-Rivières.

«L'oeuvre représente toutes sortes de symboles, de dessins, de couleurs et de mots qui font un lien avec les 35 ans du Centre de femmes», résume la coordonnatrice de l'organisme, France Lavigne. La fiche descriptive de la toile indique que «la spirale, symbole universel de la croissance, de l'évolution et de l'énergie, représente les histoires et le cheminement personnel et collectif des femmes à travers leurs parcours au Centre de femmes de Shawinigan. Elles ont voulu démontrer que les forces qui résultent de l'union de toutes les femmes à travers une lutte commune, sont infinies».

Fondée en 1982, la ressource offre des services d'intervention individuelle et propose plusieurs activités liées à sa mission de proposer «un milieu de vie où les femmes de tous âges, de toutes conditions et toutes orientations sexuelles se rencontrent, s'informent, discutent, s'entraident et agissent pour améliorer les conditions de vie des femmes, individuellement et collectivement».

Concrètement, les femmes peuvent participer à des ateliers abordant les questions d'estime de soi et de santé globale, par exemple, ou s'initier à une gymnastique adaptée. Des cafés-rencontres sont aussi proposés, traitant de thèmes comme les liens d'attachement, la manipulation ou encore les subtilités légales du statut de conjointe de fait. Des ateliers de cuisine collective et de jardinage sont aussi offerts aux femmes.

«Nous sommes un organisme polyvalent, généraliste, et de référence. Nous ne sommes pas un organisme de loisirs. On offre des services et des ateliers en lien avec notre mission et on aide les femmes à briser leur isolement», décrit France Lavigne.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer