Styx en tête d'affiche de Trois-Rivières en blues

Le groupe Styx composé de Chuck Panozzo, Ricky... (Getty Images for STYX)

Agrandir

Le groupe Styx composé de Chuck Panozzo, Ricky Phillips, Todd Sucherman, Tommy Shaw, James «J.Y.» Young et Lawrence Gowan sera de passage à l'Amphithéâtre Cogeco à l'occasion de Trois-Rivières en blues.

Getty Images for STYX

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Kim Alarie
Kim Alarie
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Après ZZ Top et John Kay & Steppenwolf, ce sera au tour de Styx de s'amener sur la scène de l'Amphithéâtre Cogeco dans le cadre de Trois-Rivières en blues qui se déroulera du 24 au 26 août.

La portion de la programmation qui se déroulera à cet endroit a été dévoilée par la Corporation des événements de Trois-Rivières mercredi. 

L'ouverture de cette 9e édition sera donc confiée à ce groupe phare des années 70 qui revendique plusieurs grands succès dont Renegade, Mr. Roboto et Sweet Madame Blue. Une prise qui réjouit l'organisation. 

«C'est un groupe qui est particulièrement apprécié des amateurs de blues et de rock, ils ont tellement de beaux succès. Ça va donner un beau coup d'envoi au festival», mentionne Marie-Michelle Mantha, directrice communications, marketing et partenariats pour la Corporation des événements de Trois-Rivières.

La première partie sera l'affaire du groupe montréalais The Damn Truth qui aura le mandat de réchauffer le public, lui qui a également un style hybride valsant entre le rock et le blues.

La soirée du samedi sera l'affaire de Jonny Lang à qui l'on doit l'immense succès Lie to Me, qui l'a propulsé rapidement au sommet alors qu'il n'avait que 16 ans. Maintenant dans la mi-trentaine, le bluesman a été plus discret dans les palmarès mais a tout de même cinq albums à son actif depuis.

«C'est un artiste qui est vraiment super ressenti. Il a bien vieilli dans le blues. C'est toute une performance à voir sur scène», expose Mme Mantha.

Le blues au sens large

L'élargissement de son créneau purement blues ouvre au festival la possibilité d'attirer des groupes qui ont un style musical plus métissé dans le but avoué de capter l'attention d'un plus vaste public. 

«Dans le même esprit que ce qu'on avait fait avec ZZ Top la première année à l'Amphithéâtre, on reste dans l'esprit blues mais on ouvre l'éventail pour aller chercher un public qui est plus généralisé. L'une des visées du festival est d'initier une majorité de personnes à la musique blues et un groupe comme Styx va nous permettre d'attirer un public qui est élargi et par la suite de leur faire découvrir des artistes qui sont vraiment purs.» 

Ces ajouts destinés à un plus grand public ne se font pas au détriment des fidèles qui y trouvent aussi leur compte, selon Mme Mantha.

«C'est certain que les amateurs de blues sont comblés de voir une belle variété d'artistes de qualité qui ont vraiment performé sur la scène internationale blues. On remarque que le fan base est présent à chaque année. Ces gens-là sont attachés à la musique et ça nous permet de les combler d'année en année et ça nous permet également d'accueillir des spectateurs nouveaux», ajoute-t-elle. 

Dans les dernières années, les invités de renom ont permis au festival de dépasser les limites de la ville et d'attirer de plus en plus de gens de l'extérieur de la région.

«L'an dernier, plus de 55 % des spectateurs provenaient de l'extérieur de la Mauricie. On voit que c'est une tendance et ça fait également partie des orientations du festival de se démarquer sur la scène québécoise et internationale blues pour attirer une clientèle touristique à Trois-Rivières et l'Amphithéâtre est un ajout majeur pour y arriver», souligne Mme Mantha.

Dans les prochaines semaines, plusieurs ajouts seront annoncés notamment pour la scène extérieure acoustique de même que pour les prestations dans les bars et restaurants.

«Chaque année, ce qu'on ressent c'est que les gens viennent vraiment s'imprégner de la musique blues autant à l'Amphithéâtre qu'au centre-ville. C'est une super manière d'aller chercher une clientèle d'année en année.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer