Mettre en valeur un instrument d'exception

L'orgue de la chapelle du Séminaire de Trois-Rivières... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

L'orgue de la chapelle du Séminaire de Trois-Rivières sonnera mieux que jamais lors du match d'improvisation à l'orgue qui y sera présenté vendredi soir. Sur la photo, on retrouve, à gauche, Sylvain Létourneau de la firme Létourneau qui a procédé à la rénovation de l'instrument et Raymond Perrin, arbitre du match.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le match d'improvisation à l'orgue qui sera présenté dans le cadre de la saison de Pro-Organo Mauricie ce vendredi 24 février, 19 h, prendra une autre dimension en devenant également une célébration des efforts considérables mis en oeuvre pour rénover l'orgue de la chapelle du Séminaire de Trois-Rivières.

Quelque 176 000 $ ont été investis en 2015 et 2016 pour redonner au prestigieux instrument sa vigueur et sa sonorité d'antan. Ce travail d'une très grande complexité s'est effectué dans le contexte d'une rénovation globale de la chapelle qui a retrouvé la splendeur de sa jeunesse en 2012. L'ensemble des travaux effectués dans ce joyau du patrimoine trifluvien s'élèvent à quelque 650 000 $.

Tous ces efforts témoignent bien sûr de la profonde préoccupation de la Corporation du Séminaire de préserver son précieux patrimoine mais aussi d'une volonté de le partager avec la population puisque la chapelle accueille plusieurs événements et concerts publics au cours de l'année comme le match d'improvisation à l'orgue de vendredi soir.

À cette occasion, le public pourra non seulement goûter la sonorité de l'orgue restauré mais aura aussi le privilège d'entendre six organistes d'un peu partout au Québec rivaliser pour en faire ressortir toutes les couleurs. On accueillera, pour l'occasion, Philippe Bournival, Ïoan Bastarache et Claude Beaudoin, de Trois-Rivières ainsi que Mélanie Barney, de Saint-Jérôme, Denis Bonenfant, de Montréal et Jocelyn Lafond, de Saint-Hyacinthe.

Ils s'affronteront dans une formule légèrement différente de l'an dernier. Plus question cette fois-ci d'opposer une équipe trifluvienne à une autre du reste du Québec mais les six instrumentistes seront divisés de façon aléatoire en deux équipes.

Ils alterneront entre l'orgue numérique Johannus installé dans le choeur de la chapelle et l'orgue traditionnel situé au jubé. Le match sera arbitré par Raymond Perrin et l'analyste sera nul autre que maestro Gilles Bellemare.

Pour Raymond Perrin, conseiller artistique de Pro-Organo Mauricie, la nouvelle sonorité de l'orgue de la chapelle constitue une indéniable amélioration pour un instrument déjà exceptionnel.

«On a assurément équilibré l'ensemble. Le résultat fait qu'on a un instrument magnifique qui est sans aucun doute le plus poétique dans la région et qui se marie à la perfection avec l'acoustique du lieu qui l'accueille.

Des maîtres comme Jacques Lacombe ou l'abbé Claude Thompson, pour ne nommer qu'eux, ont été formés sur cet instrument, qui est devenu un témoin qui traverse les âges et qui est fondamental dans notre vie musicale régionale.»

Les billets pour le match d'impro de vendredi soir sont en vente au coût de 20 $ sur le site de Pro-Organo (proorgano.ca), au 819 372-7652 ou encore à la porte de la chapelle le soir de l'événement.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer