Guillaume Morrissette publié en Europe

Guillaume Morrissette... (Archives Le Nouvelliste)

Agrandir

Guillaume Morrissette

Archives Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'écrivain trifluvien Guillaume Morrissette vient de franchir une nouvelle étape dans sa carrière alors qu'il a appris que son deuxième roman, L'affaire Mélodie Cormier, sera publié en Europe francophone par la maison d'édition française CITY.

Ce roman policier publié au Québec en 2015 chez Guy Saint-Jean Éditeur sera mis en vente en France, en Belgique, au Luxembourg et en Suisse au mois de mars. L'auteur n'est pas en mesure de confirmer le tirage officiel en Europe, mais le chiffre de 20 000 copies a été évoqué.

Le plus étonnant pour Guillaume Morrissette, c'est que la sélection de son roman s'est faite à son insu.

«J'ai découvert qu'il existe des firmes de chasseurs de têtes qui ont identifié mon roman et l'ont recommandé à des éditeurs français. Les négociations ont été entreprises en juin dernier avec mon éditeur québécois. Différentes ententes étaient possibles, mais on a opté pour ne vendre les droits que sur L'affaire Mélodie Cormier plutôt que sur l'ensemble de mes livres. On va voir comment celui-ci sera reçu là-bas et on verra pour la suite.»

L'histoire du roman se déroule entièrement à Trois-Rivières. Les éditeurs européens ont procédé à une adaptation du roman.

«J'ai travaillé avec une spécialiste de là-bas qui m'envoyait le résultat de son travail à tous les trois chapitres, environ. On en discutait pour arriver à des décisions définitives avant qu'elle aborde la portion suivante. Essentiellement, les modifications concernaient certains mots qui pourraient ne pas être bien compris par le public européen.»

«C'est surtout au niveau des dialogues qu'on a apporté des modifications. Il n'était évidemment pas question de dénaturer la trame narrative. D'ailleurs, je n'aurais pas accepté qu'on change le récit. Mais je comprends qu'un inspecteur ou un enquêteur n'ont pas du tout les mêmes fonctions là-bas qu'ici ou qu'on doive changer déjeuner pour petit déjeuner, bagnole pour auto, etc.»

Voit-il lui-même quelque chose d'exotique dans son roman?

«À première vue, non, répond-il, mais comme le roman est bien ancré ici, peut-être les lecteurs français y trouveront-ils un certain exotisme. Après tout, je lis avec grand plaisir des polars scandinaves. L'important à mes yeux, c'est que les gens aiment mon histoire. Par ailleurs, si ça peut faire connaître Trois-Rivières, la ville que j'aime, en Europe et qui sait? attirer des touristes, je ne demande pas mieux.»

L'entente implique l'achat des droits par City Édition pour 5000 euros et des redevances de 10 % sur les ventes à vie.

«Je n'ai pas de comparables, dit l'auteur, alors, il m'est difficile de juger de la qualité de l'entente, mais mon éditeur est satisfait. J'ai entendu parler d'ententes semblables pour des romans québécois qui se limitaient à 2000 copies alors, s'ils parlent de 20 000 pour le mien, c'est très bon. Avec un nombre semblable, j'imagine qu'ils comptent mettre sur pied une campagne de promotion conséquente.»

Morrissette n'a aucune idée de la forme que cela pourrait prendre ou s'il sera seulement sollicité pour la promotion de son roman.

«C'est sûr que j'adorerais participer à la promotion du livre là-bas. Je sais qu'il y a d'importants Salons du livre à Paris, Bruxelles ou Genève ainsi qu'une très grande foire du livre pour les professionnels à Francfort, mais je ne connais rien des intentions des éditeurs français.»

Il reste qu'il reçoit cette nouvelle comme une consécration. «Je suis extrêmement heureux de la tournure des événements et pour moi, c'est une forme de consécration. De savoir que mon roman sera lu par des Européens et que des professionnels croient qu'il puisse avoir du succès, c'est extraordinaire.»

Au Québec, Morrissette affirme que L'affaire Mélodie Cormier a connu jusqu'ici un gros succès avec plusieurs rééditions pour un tirage total dépassant les 10 000 copies. 

Il a remporté deux prix de la Société du roman policier de Saint-Pacôme ainsi que le prix littéraire des enseignants de français AQPF ANEL 2016. Une troisième enquête de l'inspecteur Héroux, après celle-ci et Terreur domestique, sera publiée le 22 mars prochain sous le titre Des fleurs pour ta première fois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer