Un virage de reconnaissance

L'artiste-peintre Zabel aimerait amasser 8000 $ pour le...

Agrandir

L'artiste-peintre Zabel aimerait amasser 8000 $ pour le CHU Sainte-Justine.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) L'artiste-peintre Zabel offre présentement une exposition particulière à plusieurs égards. Virage se décline en deux modes, le virtuel au même titre que dans son atelier situé sur la rue Notre-Dame à Champlain.

Autre caractéristique de cet événement, c'est que 40 % du montant des ventes réalisées pendant cette exposition qui a lieu jusqu'au 30 novembre seront remis à l'hôpital Sainte-Justine de Montréal.

L'initiative part de l'expérience que la peintre a vécue comme mère d'un tout petit garçon né après seulement 25 semaines de grossesse. Il a été à l'hôpital Sainte-Justine pendant quatre mois et demi incluant une centaine de jours aux soins intensifs.

«On a eu un accueil formidable du personnel là-bas et je leur suis immensément reconnaissante. L'expérience m'a transformée en tant que mère mais aussi en tant que peintre. Mon style a changé, il s'est beaucoup épuré. On retrouve encore mes personnages caractéristiques mais le changement est évident et les retombées sont excellentes parce que des portes sont en train de s'ouvrir à l'international.»

«C'est de cette évolution artistique que vient le titre de Virage pour l'exposition. Non seulement une partie du montant des ventes va à l'hôpital mais en plus, je consens un rabais aux acheteurs, une chose que je ne fais jamais. C'est vraiment une façon de stimuler les ventes et ainsi manifester ma reconnaissance aux gens de Sainte-Justine.»

Depuis le vernissage de l'exposition le 18 novembre, le tiers de la soixantaine de toiles en montre ont été vendues et l'artiste a récolté plus de 3300 $ qui seront remis à la nouvelle unité néonatale du CHU Sainte-Justine. Or, l'exposition se poursuit aussi bien en ligne qu'en atelier. 

«Je n'avais aucun objectif au départ mais devant le succès jusqu'ici, je me dis que j'aimerais qu'on puisse se rendre à 8000 $ parce que c'est le prix qu'il en coûte à l'hôpital pour renouveler leur lot de chaises spécialement conçues pour que les parents puissent prendre leur bébé prématuré en toute sécurité. C'est quelque chose de très précieux.»

Les personnes qui désireraient voir les tableaux de l'artiste et même s'en procurer peuvent le faire en ligne au www.zabel.ca/virage.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer