Inoubliable Stéphane Venne

Le Grand Orchestre de la Mauricie a misé...

Agrandir

Le Grand Orchestre de la Mauricie a misé sur le chanteur Yvan Pion (notre photo) ainsi que sur Sylvie Ouellette pour interpréter les chanson de Stéphane Venne dans le spectacle que le GOM lui consacrera en fin de semaine prochaine.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le Grand Orchestre de la Mauricie entame sa saison 2016-2017 avec la présentation du spectacle Le monde à l'envers entièrement consacré à l'auteur et compositeur Stéphane Venne.

Ce n'est pas parce qu'il a été plus discret depuis plusieurs années qu'on peut se permettre d'ignorer l'immense apport de cet homme à la musique populaire québécoise. L'émission Star Académie lui a d'ailleurs rendu un hommage en faisant de sa chanson Et c'est pas fini le thème d'une de ses saisons de diffusion.

Pour le public ayant connu les années soixante, soixante-dix et quatre-vingt, Stéphane Venne est une figure de proue des palmarès québécois puisqu'il y a figuré avec de très nombreux succès interprétés notamment par des chanteuses comme Renée Claude, Isabelle Pierre, Emmanuelle.

Pour ce spectacle hommage, le Grand Orchestre de la Mauricie interprétera pas moins de 23 de ses chansons et il est probable que si un simple titre ne suffit pas aux spectateurs pour raviver le souvenir de la chanson, les premières notes la feront immédiatement renaître. 

«On a sélectionné 23 titres mais on aurait pu en prendre bien davantage, précisait Pierre Peterson, le meneur du GOM. Ce sont tous des succès inoubliables pour les gens qui les ont connus mais pour les plus jeunes, il y aura de très belles découvertes.»

Stéphane Venne a collaboré à l'élaboration du spectacle en fournissant des textes sur lesquels Peterson n'a pu mettre la main. L'auteur et compositeur assistera même à la représentation du samedi 26 novembre en soirée. Le spectacle sera aussi présenté le lendemain, 14 h, toujours à la salle Anaïs-Allard-Rousseau de la Maison de la culture.

«Les baby-boomers connaissent des chansons comme Le tour de la Terre, Il était une fois des gens heureux, Les enfants de l'avenir mais ce n'est pas tout le monde qui sait que c'est encore Stéphane Venne qui a écrit Winnipeg ou Attention, la vie est courte qu'a chantées Pierre Lalonde. Il y a tellement de chansons tout simplement incontournables dans son répertoire: Un jour, un jour, la chanson-thème de l'Expo 67 qui l'a lancé, Tu trouveras la paix ou Le reel facile, Les enfants de l'avenir, Il était une fois des gens heureux, entre autres.»

«Stéphane Venne, c'est plus que des titres. Il faut se remettre dans le contexte de l'époque des années 60 alors qu'on faisait des succès avec des chansons simplement traduites de l'anglais. Lui est arrivé avec des chansons originales qui ont marqué l'imaginaire. En plus, il a composé dans plusieurs styles: pop, rock, ballades, country etc. Mais le plus l'fun, c'est qu'on peut rendre hommage à quelqu'un qui est toujours vivant plutôt que de le faire de façon posthume comme c'est trop souvent le cas.»

L'arrangeur a pu s'inspirer d'un ouvrage, Le frisson des chansons dans lequel Venne explique sa relation aux chansons, sa façon d'écrire et les secrets d'une bonne chanson.

«C'est un véritable délice pour un musicien. Ça m'a beaucoup inspiré dans mes arrangements et ça m'a fait comprendre que je ne pouvais pas transformer les chansons parce qu'elles ont été l'objet de beaucoup de réflexion. Il écrit avec énormément de rigueur.»

Pour rendre un juste hommage à ce musicien, le GOM fera appel au chanteur Yvan Pion de même qu'à Sylvie Ouellette.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer