Sir Pathetik de retour sous les projecteurs

Plus discret au cours des deux dernières années,... (Andréanne Lemire, Le Nouvelliste)

Agrandir

Plus discret au cours des deux dernières années, Sir Pathetik marque son retour sous les projecteurs par un événement Facebook Live qui aura lieu le 11 novembre prochain. L'invitation est lancée aux plus de 103 000 personnes qui ont officiellement aimé sa page jusqu'ici.

Andréanne Lemire, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
François Houde
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Sir Pathetik a été plutôt discret au cours des deux dernières années lui qui avait l'habitude de produire des albums à un rythme soutenu.

C'est que sa vie a pris une tournure qui l'a temporairement éloigné de la scène ce qui s'est avéré n'être qu'un élan pour mieux rebondir. Il le fera de façon particulière le 11 novembre prochain avec la diffusion d'un événement en direct sur Facebook.

S'il n'était pas particulièrement assidu dans le monde des réseaux sociaux jusqu'à récemment, le rappeur qui se fait désormais connaître davantage sous le nom de Sir Path, convient que c'est devenu un volet incontournable dans une carrière.

«J'étais pas mal de la vieille école, admet-il. Mais mon équipe m'a fait comprendre l'importance des médias sociaux. C'est devenu nécessaire d'y être très présent. Dans le passé, je prenais une journée de temps en temps pour répondre aux messages, mais là je comprends qu'il faut réagir constamment aux commentaires pour garder le dialogue constant. On est rendu là!»

Après deux années où il a été, de son propre aveu, plus effacé, ce qui lui a notamment permis de décrocher son diplôme d'études collégiales au Collège Laflèche de Trois-Rivières en éducation spécialisée, il a décidé de reprendre contact avec ses fans de façon spectaculaire. Quelque 103 000 personnes aiment sa page Facebook et elles sont toutes invitées à se joindre à lui et quelques amis musiciens pour le premier Facebook Live du Trifluvien gagnant du Félix de l'album hip hop de l'année en 2009.

L'événement a le potentiel d'être, en termes de participation du public, un des plus gros du genre dans la musique québécoise.

Le rendez-vous est fixé à 19 h le vendredi 11 novembre. Il sera diffusé depuis un endroit montréalais tenu secret. Le rappeur sera en compagnie de quelques artistes invités et les fans auront droit à une séance de questions/réponses en direct. Sir Path demeure passablement mystérieux sur la teneur exacte de ce rendez-vous mais assure qu'il y aura des surprises pour les fans et qu'il fera part de projets à venir dans sa carrière.

Deux semaines avant la tenue de l'événement, l'artiste demeurait volontairement vague sur le contenu de sa rencontre en direct.

«Tout ce que je peux dire, c'est que je vais avoir quelques belles nouvelles à annoncer et que plusieurs amis vont se joindre à moi. Je sais que les fans vont être vraiment contents. Mon équipe travaille encore à ajouter d'autres musiciens de sorte que je ne peux même pas dire combien on sera. On a un peu l'embarras du choix: j'ai tellement de bons amis dans le monde de la musique.»

À la base il était question d'une séance de 60 minutes mais Sir Path est conscient que la séance va sûrement durer plus longtemps. Il y est prêt.

«Pour moi, c'est comme un retour sous les projecteurs alors, c'est excitant. Ça va être du direct donc je vais être à la merci de ce qui va se passer, des questions qu'on va me poser et c'est bien comme ça. Ça va être vrai.»

Il fait d'ailleurs preuve d'une belle énergie dans une période de sa vie particulièrement réjouissante.

«D'abord, l'obtention de mon diplôme d'études collégiales l'été dernier est une grande réalisation personnelle. C'est un rêve que j'ai réalisé. Ça me permet de travailler auprès de jeunes en difficulté et je me sens en terrain connu. Je me suis aperçu lors de stages et dans des emplois qu'ils me font confiance et c'est très gratifiant. Il y a quelque chose dans ma personnalité avec lequel ils connectent. Je me sens à ma place: le petit voyou que j'ai été s'est calmé même si j'ai encore un coeur de bad boy

Le musicien assume son évolution mais note qu'il ne s'agit pas d'un changement radical.

«Mes fans continuent de me reconnaître et ils comprennent mieux pourquoi j'ai écrit plusieurs chansons sur des sujets délicats comme celle sur Cédrika ou le suicide. En fait, aujourd'hui, je pense que je saisis mieux encore les problématiques auxquelles je me suis toujours intéressé dans mes chansons. Je pense que la réflexion est plus profonde parce qu'à travers les choses que j'ai faites depuis deux ans, je n'ai pas arrêté d'écrire. Je n'y peux rien: Sir Path fait partie de moi.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer